Cet article fait partie de notre guide: SIRH : un système qui se modernise

Douze idées pour rendre vos RH « Data Driven »

Si votre entreprise souhaite acquérir un avantage concurrentiel en utilisant l’analytique appliquée aux ressources humaines, vous devrez créer une culture de la donnée. Voici 12 points clefs pour vous y aider.

Les directions des ressources humaines disposent souvent d'une vaste base de données contenant beaucoup d’informations sur les employés. Mais elles peuvent ne pas en évaluer la totalité de l'impact potentiel. Car une perspective analytique ne se réalise pas toute seule, ex nihilo - elle doit être développée.

Voici 12 points stratégies que vous pouvez mettre en place pour faire de vos ressources humaines des RH vraiment « data-driven ».

1 - Faites une priorité de l’analyse des données

Pour que l’analytique soit prise au sérieux, l'équipe de direction RH doit en faire une priorité. Cela commence par l'établissement d'objectifs mesurables et l'affectation d'un employé au titre de responsable du projet.

L'analyste en charge de la donnée elle-même n’ a en revanche pas à être une personne des RH et n'est pas non plus nécessairement titulaire d'un diplôme en statistique. Cependant, cette personne doit avoir une sensibilité RH et le désir d'aider les autres à voir les avantages de passer de décisions qui s’appuient sur l'instinct à des décisions qui s’appuient sur les statistiques et les données concrètes.

2 - N’attendez pas. Ne trouvez pas d’excuses pour ne pas commencer

Vos données ne seront jamais parfaites, vos systèmes non plus. Alors commencez dès aujourd'hui avec ce que vous avez. Il se peut que vous deviez utiliser un simple tableur ou des outils basiques. Pas grave ! L’objectif est d'amorcer le processus et de l'améliorer au fil du temps. Montrez des progrès, et le projet commencera à prendre de l’ampleur et à créer l’adhésion.

3 - Formez toute l’équipe RH aux bases de l’analytique

Tout le monde aux RH doit acquérir une compréhension de base de l'analytique et de l'impact qu'elle peut avoir sur les activités de l'entreprise si elle est utilisée efficacement. Au fil du temps, cela incitera tous les employés de l'équipe à prendre en compte l'analyse de données dès la mise en œuvre d'un nouveau programme, d'un nouveau processus ou d'un nouveau système.

Le résultat sera, au final, de meilleures analyses de données et le renforcement de la prise de conscience que l’analytique et la « data » sont des objectifs importants pour l'entreprise.

4 - Parlez de la donnée régulièrement

Que vous ayez l'intention de produire des rapports hebdomadaires, mensuels ou trimestriels, l'équipe RH et l'analyste de données devront se rencontrer régulièrement pour examiner les évolutions possibles et explorer toutes les questions imaginables.

Cela renforcera les liens et contribuera à renforcer également l'importance des données en fournissant un forum officiel pour échanger sur les concepts qui ont été discutés pour, par exemple, parer à tout obstacle dans leurs mises en place pratiques.

5 - Expliquez ce que montrent les données

Pour un Data Analyst, certaines tendances peuvent devenir des évidences au fil du temps, comme un turnover élevé dans un certain département ou un faible moral dans une région donnée. Cependant, ces tendances peuvent ne pas être aussi évidentes pour tout le monde. L'analyste expert devra donc aider les autres à comprendre ces tendances et ces enjeux.

Si cela s'avère utile, il pourra appuyer ses collègues RH en participant à des réunions avec les managers pour expliquer simplement ce que montrent les données.

6 - Persévérez !

Il y aura toujours des responsables qui préféreront gérer à l'instinct. C’est normal. Mais ceux qui comprennent la puissance de l'analytique doivent être persévérants. Ils devront continuer à partager les données et à mettre en évidence ce qu'elles ont permis de prédire avec succès.

7 - Fêtez les petites victoires

Le passage à l'analytique est difficile. Il exige de changer des façons de travailler en place depuis des années. Pour chaque victoire acquise, même la plus petite, les responsables des données devront veiller à souligner le succès et à la célébrer afin de renforcer l'importance du projet et ainsi d’encourager l'analyste en chef qui a souvent besoin de bonnes nouvelles pour garder sa motivation.

8 - Utilisez ce que vous avez (plutôt que de demander du bugdet)

Tout le monde aime avoir un nouveau joujou qui brille de mille feux, comme une application analytique haut de gamme à l'UI ultra moderne par exemple, mais prouver la valeur de l'initiative sans le coût de nouvelles licences logicielles ou Cloud peut faire beaucoup pour lancer le projet.

Une fois que le projet aura gagné en efficacité et en valeur, il sera alors beaucoup plus facile d'obtenir du financement pour, pourquoi pas, de meilleurs outils.

Mais avant cela, regardez bien votre système actuel : il peut avoir des fonctions qui ne sont pas utilisées ou qui ne sont pas exploitées au maximum de leurs potentiels. Même si ce n'est pas idéal, vous pouvez même utiliser votre tableur pour incorporer des données provenant de sources multiples et produire des tableaux de bord tout à fait valables. Seulement après, les budgets suivront et vous pourrez alors choisir un outil dédié.

9 - Passez à une approche agile

Mais même avec une nouvelle application, votre service devra se concentrer sur la production rapide de résultats pertinents plutôt que de mettre en œuvre toutes les fonctionnalités disponibles. L'avantage de cette approche est qu'elle vous aide, grâce aux commentaires que vous recevrez régulièrement et rapidement, à vous assurer que vous mettez bien en œuvre des fonctionnalités que les gens veulent vraiment et dont ils ont réellement besoin.

10 - Identifiez vos « champions de la donnée »

Presque toutes les entreprises possèdent des collaborateurs qui sont plus intéressés par les données que les autres et qui souhaiteront apporter leur aide à ce type de projets. Cette aide peut prendre la forme de la direction d'un groupe de discussion, d'une remontée d'information ou d'une aide à la promotion de l'initiative au sein de l'entreprise.

Les RH peuvent pousser seules un logiciel ou un projet, mais il y a souvent une grande différence lorsque les leaders métiers aident à faire connaître les initiatives à leurs collègues et à leurs subordonnés.

La clé avec ces « champions de la donnée » est de bien les traiter et d'éviter de les décevoir avec des informations médiocres ou des erreurs à répétition.

11 - Éduquez aussi la direction à l’analytique

Pour vraiment bénéficier de tout le potentiel de l'analyse RH, les hauts dirigeants de l'entreprise doivent aussi être formés - ou en tout cas sensibilisés - pour qu'ils sachent comment interpréter les données (une probabilité n’est pas une certitude par exemple), ce qu'il faut demander (et ne pas demander) et comment utiliser les données (et ne pas les utiliser) pour soutenir leurs processus décisionnels.

12 - Replacez les analyses dans le tableau global de l’entreprise

Le travail de votre analyste des données RH n'est pas terminé une fois que votre équipe et vos dirigeants seront à l'aise avec les tableaux de bords produits et les résultats prédits. L'analyste devra continuer inlassablement à aider les employés à comprendre l'histoire que racontent ses dashboards et ses graphiques. Beaucoup de gens peuvent en effet parfaitement lire un graphique. Mais beaucoup auront besoin d'aide pour croiser les indicateurs et en tirer des enseignements plus larges. N’oubliez pas que dessiner un croquis est plutôt simple mais que concevoir un joli tableau d’ensemble n’est jamais trivial.

Conclusion

Les directions RH ont une grande quantité de données à leur disposition. La clé est de trouver un moyen de les utiliser pour améliorer l'entreprise et les processus décisionnels. Pour réussir à créer un service des ressources humaines « data driven », la Direction Générale doit soutenir l'initiative. Vous aurez également besoin d'un bon analyste de données, d'un plan de formation solide et de trouver des « champions des données », car ce type d'initiatives peut se heurter à une résistance avant d'être adoptée et exploitée à son plein potentiel. Et vous n’aurez jamais trop d’alliés pour atteindre votre objectif.

Dernière mise à jour de cet article : mars 2018

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close