jules - Fotolia

Cet article fait partie de notre guide: Optimiser les performances de son infrastructure hybride

Le pouvoir de transformation du stockage en Cloud

Les administrateurs stockage peuvent aider leurs entreprises à mieux tirer parti des avantages du cloud. Voici comment.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: Le stockage Cloud, priorité IT pour 2016

Depuis le tournant du siècle, nous n’avons cessé d’entendre parler de l’inévitable transition vers le cloud. Mais année après année les équipes stockage ont tendance à se concentrer sur leurs priorités, qui pour l’essentiel, consistent à contenir les coûts et à continuer à faire fonctionner l’existant.

Le problème est qu’une vraie bascule vers le stockage en cloud nécessiterait le sponsoring des décideurs métiers de l’organisation. Mais, à moins de considérer cyniquement que la montée du « Shadow IT » est une incitation stratégique à améliorer votre IT interne, ce que l’on vous demande est vraisemblablement – et malheureusement – de vous limiter à des déploiements tactiques ou à des mises à jour incrémentales.

Bref, rien qui ne soit vraiment de nature à transformer votre métier.

L’adoption du cloud à un niveau suffisamment élevé pour avoir un impact métier, requiert une implication des dirigeants. Et très franchement, ce niveau d’engagement est difficile à susciter.

La nature transformatrice du cloud

Nous savons tous que des opportunités existent dans le cloud au-delà des scénarios d’archivage des données froides. Il existe des services qui sont de nature à générer des économies significatives et qui pourraient faire que l’IT sorte de la simple gestion de l’infrastructure pour devenir un vrai générateur de business.

Le problème est que dans la plupart des services IT, les effectifs sont aujourd’hui trop tendus et que le manque de compétences, de volonté et de temps sont des obstacles majeurs à la transition d’applications clés vers des services de stockage en cloud public ou hybrides.

L’attitude qui prévaut est d’accepter de façon passive qu’une forme de stockage cloud hybride va progressivement s’installer de telle sorte que les organisations pourront cocher la case adaptée dans les questionnaires d’usage sur le cloud. Il s’agira peut-être de l’intégration d’une application SaaS avec des briques de stockage interne, ou de l’usage de plus de stockage cloud comme cible pour la sauvegarde et l’archivage, etc.

Il est temps d’être plus ambitieux. Les offres actuelles sont peu risquées, faciles à adopter et fournissent suffisamment de retour sur investissement pour justifier des transitions plus massives, même pour les organisations les plus conservatrices.

La clé de la réussite, à la fois pour l’IT et pour les fournisseurs, est de trouver l’usage suffisamment visible pour les décideurs métiers de telle sorte que ces derniers motivent et accélèrent la mise en œuvre de stratégies cloud plus ambitieuses.

Étonnamment, les transformations cloud à fort impact sont celles où les équipes stockage peuvent faire preuve d’un certain leadership.

Plutôt que d’être à la traîne sur les autres domaines, le stockage peut, ici, ouvrir la voie. Pour être clair, je parle d’aller au-delà du cloud pour la sauvegarde ou le stockage de données froides. Si le cloud peut certainement satisfaire ces besoins, je parle de services clouds à même de transformer la façon dont l’IT est délivrée aux utilisateurs au quotidien.

Des services Cloud à fort impact

Admettons tout d’abord qu’aujourd’hui les entreprises dépendent des services de partage de fichiers. Plus ils sont riches et transparents à mettre en œuvre et plus ils sont utilisés. Il est facile d’adopter une approche SaaS pour le partage et la synchronisation de fichiers, si cela convient à votre budget et à vos besoins. Mais je pense qu’il y a des méthodes plus simples et moins chères sur le marché.

Prenez par exemple CTERA 5.0. Avec CTERA, les entreprises disposent de l’ensemble des fonctions d’un service de partage et de synchronisation de fichiers d’entreprises, mais elles profitent aussi d’un certain nombre d’avantages en matière de cloud privé virtuel pour leurs nomades ou leurs structures distribuées.

Si la performance est votre préoccupation, regardez ClearSky Data, qui a bâti un cloud avec des latences sous la barre de la milliseconde. CTERA comme ClearSky Data s’appuient sur le cloud pour leurs services mais ont bâti des fonctions essentielles en bordure pour garantir la performance de leurs services.

Un autre exemple d’une technologie cloud à fort impact est SteelFusion de Riverbed, qui offre une approche du cloud différente pour les bureaux et les agences distantes. En permettant de projeter le stockage du datacenter vers les agences distantes, en s’appuyant sur les technologies uniques d’optimisation WAN de ses appliances, SteelFusion transforme une baie de stockage de datacenter en un cloud de stockage privé supportant des traitements distants.

Le cloud et le stockage traditionnel

En tant qu’industrie, nous commençons à considérer que le tiering vers le Cloud doit être une fonction native des baies de stockage. Mais les fournisseurs traditionnels sont soucieux de protéger leurs capacités installées, même si les choses progressent.

IBM et EMC, par exemple, sont en train de commencer à définir comment leurs divisions stockage vont interagir avec leurs clouds respectifs. Autre exemple Microsoft Azure StorSimple —autrefois une simple appliance de stockage—a évolué pour inclure le backup et le tiering automatique vers Azure et une nouvelle option virtuelle permettant de reprendre depuis le cloud en cas de désastre.

Résultats, des projets pensés à l’origine pour mieux protéger le stockage local ou pour réduire les coûts peuvent accélérer pour réellement transformer la façon dont l’IT est opérée.

Et si vous pensez que le stockage en cloud n’est que pour les mobiles et le stockage de milieu de gamme, le stockage en cloud d’Oracle peut maintenant être utilisé par des grands systèmes IBM. Avec l’arrivée du récent StorageTek Virtual Storage Manager System 7, les administrateurs mainframes peuvent finalement se débarrasser de la bande et utiliser le cloud Oracle comme une classe de stockage pour leurs mainframes.

Il est l’heure pour les services de stockage en cloud

Tous ces services sont généralement adoptés pour résoudre des problèmes pratiques. Mais une fois en place, ils font la preuve de la valeur du cloud et incitent les responsables à accélérer la transition vers celui-ci.

Si cela peut nécessiter une adaptation des équipes IT, cette transition a le mérite de permettre à l’informatique de se concentrer sur les besoins des utilisateurs, plutôt que sur le maintien de l’infrastructure.

Bref, si votre entreprise parle du cloud mais n’a pas encore déployé de projet significatif, il est peut-être temps de voir si un projet de rafraîchissement de l’infrastructure de stockage ne pourrait pas être utilisé comme tremplin vers le « nuage ».

Pour approfondir sur Backup et protection de données

- ANNONCES GOOGLE

Close