Microsoft décline ses appliances StorSimple en version virtuelle

Microsoft a dévoilé fin décembre une version virtuelle de ses passerelles de stockage cloud StorSimple destinée aux agences et sites distants. La firme en a profité pour ajouter de nouvelles fonctions et améliorer ses capacités de reprise après désastre.

Microsoft a renforcé son offre de passerelle de stockage Cloud StorSimple dans le courant du mois de décembre en dévoilant une nouvelle version de sa passerelle haut de gamme StorSimple 8000 ainsi qu’une version virtuelle de sa plate-forme.

Les passerelles cloud de StorSimple, tout comme celles de concurrents comme Amazon, Ctera, NetApp ou Nasuni, permettent aux entreprises de transférer en toute simplicité leurs données vers les services de stockage en cloud public. Dans la pratique, les passerelles agissent comme une couche intermédiaire entre les applications utilisant des protocoles traditionnels (iSCSI, NFS, CIFS) et les services de stockage en cloud qui s'appuient sur des protocoles de stockage objets  (de type RESTful). Elles fournissent aussi, un étage de cache local plus ou moins volumineux, destiné à doper les performances en lecture et en écriture des données les plus fréquemment accédées.

Initialement, Microsoft avait limité les passerelles StorSimple au cloud Microsoft Azure. Mais depuis la première mise à jour de sa plate-forme StorSimple 8000 en mai 2015, la firme supporte aussi  - comme tous ses concurrents - les services Amazon S3 et les services de stockage compatibles Swift des clouds OpenStack. Pour la petite histoire StorSimple supportait ces plates-formes avant son rachat par Microsoft, mais l'éditeur avait décidé de castrer sa passerelle après l'acquisition.

StorSimple Virtual Array : StorSimple désormais disponible sous forme d'appliance virtuelle

L’offre StorSimple ne comprenait jusqu’alors que des appliances physiques disposant de plus ou moins de capacité disque et SSD pour le cache local. Désormais, Microsoft propose aussi une appliance virtuelle pour VMware et Hyper-V baptisée StorSimple Virtual Array. Disponible pour l’instant en version préliminaire (« preview »), l’appliance StorSimple Virtual Array est conçue pour être déployée dans des bureaux distants ou dans des agences. La solution se présente sous la forme d’une VM et s’appuie sur les disques durs ou SSD présents sur le serveur hôte. Les volumes de stockage qu’elle crée peuvent être accédés via des protocoles en mode bloc (iSCSI) ou en mode fichiers (SMB). L’appliance StorSimple Virtual Array peut être déployée en quelques minutes par toute entreprise disposant d’un accord d’entreprise avec Microsoft (la facturation des services StorSimple est incluse dans l’enveloppe de l’engagement initial de facturation du contrat entreprise).

Des volumes 100% locaux et des capacités de reprise après désastre améliorées

Microsoft a aussi annoncé l’arrivée d’une mise à jour pour ses appliances StorSimple 8000, lancées en juillet 2014. Cette « Update 2 » permet désormais à l’administrateur de créer des volumes locaux à hautes performances sans débordement vers le cloud. Les données de ces « Local Volumes » ne sont pas migrées au fil de l’eau vers Azure et restent en local afin de garantir des performances optimales pour des applications sensibles à la latence comme SQL Server ou Hyper-V. Il est à noter toutefois que le fait d’utiliser les volumes locaux, n’empêche pas de recourir aux fonctions de réplication vers Azure pour tirer parti des fonctions de reprise après désastre de StorSimple.

À ce propos, Microsoft a aussi dopé les instances cloud de StorSimple pour offrir plus de performances. La nouvelle génération des « StorSimple Cloud Appliance » s’appuie ainsi sur le stockage premium dans Azure et donc sur des SSD. Ce qui permet d’envisager d’élargir le spectre des applications qui peuvent être protégées par la solution…

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close