buchachon - Fotolia

Les acteurs français du stockage : l’essentiel sur Pydio

Il n’y a pas que les fournisseurs américains dans la vie. LeMagIT vous propose un tour d’horizon des solutions des six principaux acteurs français du stockage de données. Aujourd’hui nous poursuivons notre série par l’offre de Pydio.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: Storage 15 : Les Start-Ups françaises du stockage et de la protection des données

Pydio est l’un des pionniers du partage et de la synchronisation de fichiers pour les entreprises. Il s’est peu à peu imposé comme une alternative « on premises » à des solutions SaaS comme Box, Dropbox, OneDrive for Business, etc.

Sa solution a fait ses premiers pas en 2007 sous le nom AjaXplorer — un outil développé par Charles du Jeu, cofondateur et actuel CTO de la société — avant d’être rebaptisée Pydio en 2013.

À l’origine développé en PHP, le logiciel s’installe en frontal de multiples solutions de stockage (stockage local, partage réseau, serveur FTP ou stockage S3). Il est proposé dans une version communautaire gratuite sous licence libre AGPL et dans une version entreprise payante distribuée avec le plein support de la société.

Pydio Cells : une version entièrement réécrite de Pydio

Dans sa version la plus récente, baptisée, Pydio Cells, le logiciel a été entièrement réécrit en langage GoLang et son interface a été repensée pour faciliter la collaboration entre groupes de travail. L’installation du logiciel a aussi été grandement simplifiée sur l’ensemble des OS supportés (Linux, Mac OS, et VM sous linux).

Aujourd’hui rentable, Pydio compte près de 200 clients dans le monde pour sa version entreprise, explique David Gillard, le cofondateur de la société, soit un peu plus d’un million d’utilisateurs payants.

La plupart des clients, PME ou grands comptes, ont choisi la solution pour proposer des services avancés de partage de fichier et de collaboration sans avoir à dépendre de services SaaS. Avec Pydio, ils peuvent en effet déployer ces services en mode "on-premises" (auto-hébergement), ce qui leur permet d’en conserver le plein contrôle.

Selon David Gillard, Pydio 8 et Pydio Cells vont cohabiter au sein du portefeuille de l’éditeur jusqu’en 2020. Mais l’avenir est clairement à Pydio Cells. D’ailleurs, un outil de migration automatisé de Pydio 8 vers Cells arrivera en septembre.

Pydio Cells reprend environ 90 % des fonctionnalités de Pydio 8 et en ajoute de nouvelles. Les principales améliorations fonctionnelles portent sur la gestion du "versioning" et sur les fonctions de collaboration — avec en particulier l’arrivée de fonctions avancées de chat dans les groupes de discussions.

D’autres aspects techniques du logiciel ont aussi été renforcés. La performance dans les grands environnements a été singulièrement améliorée - avec notamment un bien meilleur support des grands annuaires - de même que la gestion des fichiers volumineux. L’ensemble des fichiers gérés par Pydio est aussi désormais accessible directement via l’interface S3.

Selon David Gillard, le logiciel requiert également moins de mémoire vive que Pydio 8. Comme auparavant, le logiciel est accessible via une interface web sophistiquée ou via les clients mobiles pour IOS et Android.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close