L’essentiel sur Cobbler

L'outil de gestion de configuration Cobbler convient mieux aux environnements Linux. Découvrez les avantages que cet outil peut vous apporter.

L'outil de gestion de configuration Cobbler, basé sur Linux, sert à centraliser et à automatiser le packaging et le provisioning de logiciels dans l'environnement d'exploitation de l'entreprise.

Parmi les entreprises utilisatrices, on peut citer Dell, Alstom, Fedora, la Pacific Northwest University of Health Sciences et TomTom.

A ses débuts, Cobbler faisait partie du système d'exploitation Fedora avant d'être porté vers Ubuntu en 2011. Canonical., l'entreprise qui propose Ubuntu et des services afférents, utilise Cobbler pour automatiser les tests du framework OpenStack sur Ubuntu.

Cobbler est distribué sous la licence publique générale GNU. Il s'agit d'un outil purement open source, sans offre de service sur abonnement ni pour entreprise. C'est sa communauté d'utilisateurs qui assure intégralement l'aide et le support.

Ecrit en Python, Cobbler est plutôt léger et rapide. Comme il s'adresse à des spécialistes, il est également réduit à sa plus simple expression pour un encombrement global minime.

Fonctionnement de l'outil de gestion de configuration Cobbler

Cobbler doit être considéré comme un outil Linux « bare-metal », pas comme un logiciel généraliste de gestion de configuration. Il peut prendre en charge UNIX dans de nombreuses variantes et Windows à un niveau élémentaire. Toutefois, il ne devrait être envisagé que pour les entreprises dotées d'un environnement exclusivement Linux et dont les collaborateurs peuvent se passer d'interface graphique. Certes, Cobbler possède une interface Web, mais pas aussi puissante ni sophistiquée que celle des autres outils commerciaux.

Cobbler prend en charge koan (kickstart over a network) en tant qu'assistant client pour réinstaller des images et gérer des installations virtuelles.

Cobbler suit une approche de rédaction de scripts simple. Il crée des images idéales, dites « golden images », à partir d’OS importés depuis une image iso, provenant obligatoirement d'un DVD complet et non d'un Live CD.

L'utilisation de Cobbler requiert de solides connaissances de l'environnement PXE (Preboot eXecution Environment). L'environnement PXE est une interface standard prise en charge sur la plupart des serveurs et postes de travail actuels. Il permet à une plateforme d'obtenir, auprès d'un serveur DHCP spécial, des informations telles que l'adresse IP, les serveurs de noms de domaine et les adresses des passerelles, avant l'installation d'un système d'exploitation. Les informations du serveur contenant les images et scripts d'installation d'un système d'exploitation ou d'un autre code peuvent également être fournies au préalable.

Cobbler utilise l'environnement PXE pour lancer l'installation des packages intégrés à l'outil de gestion de configuration. Il s'appuie sur la méthode Kickstart de Red Hat pour ses installations de serveurs cibles.

Cobbler prend en charge d'autres méthodes, mais Kickstarter, compatible avec toutes les distributions Linux semblables à Red Hat Enterprise Linux (CentOS par exemple), est la plus courante.

Modèle purement open source, support limité de la communauté et apprentissage ardu : Cobbler n'est pas recommandé pour les petites entreprises aux compétences internes limitées. Même les grandes ne devraient choisir Cobbler qu'avec prudence.

Quant aux environnements hétérogènes combinant Linux avec UNIX ou Windows, le marché propose de nombreuses autres options plus faciles d'utilisation et aux fonctionnalités plus étendues.

Dernière mise à jour de cet article : mai 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close