Gestion unifiée des réseaux : 5 fonctions à rechercher, 3 approches à considérer

Si les approches de la gestion de réseau unifiée varient selon les éditeurs, l'évaluation des outils dans ce domaine repose sur cinq fonctions essentielles.

Si les approches de la gestion de réseau unifiée varient selon les éditeurs, l'évaluation des outils dans ce domaine repose sur cinq fonctions essentielles.

5 points essentiels

Les principales caractéristiques d'une plateforme de gestion de réseau unifiée sont les suivantes :

Des fonctions de gestion multiples. Certaines offres sont appelées à évoluer, mais les gestionnaires de réseau doivent rechercher un éditeur qui propose un certain nombre de fonctions de gestion, ou qui du moins les a inscrites dans sa feuille de route. D'après Jim Frey, vice-président d'Enterprise Management Associates, « il s'agit non seulement de surveiller la disponibilité, les défaillances et les erreurs, mais également d'intégrer une dose de performance et une dose de gestion de la configuration. Ainsi, lorsque vous identifiez un problème [...] le même produit vous permet de prendre les mesures correctives qui s'imposent ».

Une prise en charge multiréseaux. Les outils de gestion de réseau unifiée doivent au minimum apporter une visibilité des ressources filaires et sans fil. Mais il est de plus en plus nécessaire que ces plateformes soient également capables de gérer des composants réseau virtuels (commutateurs virtuels, par exemple), ainsi que de surveiller les performances réseau des services Cloud.

Une prise en charge multifournisseurs. À l'exception de Cisco et de HP Networking, peu de fabricants produisent des équipements de réseau à la fois filaires et sans fil. En conséquence, de nombreuses entreprises mettent en place des réseaux multifournisseurs. La prise en charge de ces environnements hétérogènes est donc cruciale.

Des outils de reporting destinés à plusieurs rôles. Les gestionnaires de réseau ne sont pas les seuls à avoir besoin d'une plus grande visibilité. Etant donné le rôle de plus en plus important joué par le réseau dans les activités des entreprises, il faut des outils de reporting capables d'analyser les informations dudit réseau et de les présenter aux différentes parties prenantes au sein et en dehors du service informatique.

Une reconnaissance des points de terminaison. Même si la fonctionnalité soit encore en cours de développement, les plateformes de gestion de réseau unifiée commencent à offrir une visibilité sur certains points de terminaison, reconnaissant ainsi les serveurs principaux ou des périphériques tels que les pare-feu, les contrôleurs de mise à disposition d'applications et les équilibreurs de charge. Cela marque une rupture par rapport aux outils traditionnels, qui fournissaient un simple aperçu de l'équipement de base du réseau, commutateurs et routeurs notamment. Avec la complexité croissante des réseaux, les gestionnaires ont besoin d'une approche plus complète qui leur permette de cibler un périphérique particulier ou au contraire de considérer le réseau dans son ensemble.

A éditeurs différents, approches différentes

La gestion de réseau unifiée est un domaine en pleine évolution. Il est préférable de se renseigner sur les éditeurs potentiels ou de les contacter directement pour connaître leur approche la plus récente.

Trois pistes sont à explorer en priorité.

La première est celle des fabricants de matériel de réseau qui proposent une gestion et une surveillance intégrées de la configuration dans toute leur gamme de produits filaires et sans fil.

Cisco (avec ses lignes de produits Meraki et Cisco Prime), Intelligent Management Center (IMC) de HP Networking, NetSight d'Enterasys, XMS de Xirrus et HiveManager d'Aerohive se rangent dans cette catégorie.

« À part HP, aucune de ces solutions ne revendique ouvertement une capacité multifournisseurs, bien que toutes l'intègrent, dans une certaine mesure, du moins côté filaire, indique Jim Frey. Par ailleurs, à part HP et Cisco Prime, toutes mettent l'accent sur le côté sans fil de l'équation, en n'ajoutant la gestion filaire qu'à titre accessoire. En principe, vous n'achèteriez aucun de ces produits, à part HP IMC, en tant que solution filaire/sans fil intégrée, complète et multifournisseurs, à moins d'investir dans les appareils sans fil du même fournisseur ».

La deuxième piste concerne les plateformes de surveillance de réseau.

En effet, nombre d'entre elles reconnaissent désormais, au moins en partie, les périphériques sans fil, assurant un suivi des défaillances ou de la disponibilité. On trouve dans cette catégorie des fournisseurs comme CA, Entuity, HP, IBM, Ipswitch, Paessler et SolarWinds.

Enfin, la troisième voie est celle des systèmes de gestion des performances que les éditeurs ont améliorés dans le but, d'une part, de recueillir des statistiques et des métriques à partir des appareils sans fil et, d'autre part, de décoder les protocoles sans fil à des fins de dépannage. Les fournisseurs de ce groupe comprennent par exemple CA, Riverbed, NetScout, Network Instruments, SolarWinds et WildPackets.

Pour approfondir sur Administration de réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close