Definition

SIG (système d'information géospatiale)

Les systèmes SIG (systèmes d'information géospatiale ou geographic information system - GIS - en anglais) permettent d'appréhender les aspects géographiques d'un ensemble de données. En substance, ils interrogent ou analysent une base de données et reçoivent les résultats sous la forme d'une carte. Étant donné que de nombreux types de données comportent des aspects géographiques importants, les SIG peuvent avoir maintes utilisations : prévisions météorologiques, analyse des ventes, prévisions démographiques, aménagement du territoire, etc.

Dans un SIG, les informations géographiques sont représentées de manière explicite par des coordonnées géographiques (latitude et longitude ou coordonnées d'un réseau national) ou implicite par une adresse, un code postal ou un identificateur de peuplement forestier. Ces systèmes sont capables de convertir des données géographiques implicites (par exemple le nom d'une rue d'une adresse) en un emplacement précis sur une carte. Les développeurs de SIG se procurent parfois les données cartographiques auprès de sources publiques ou d'entreprises spécialisées dans la collecte et le classement d'informations géographiques. Le processus qui consiste à convertir des données géographiques implicites en images explicites ou présentées sous la forme d'une carte est appelé géocodage.

Les données géographiques peuvent être enregistrées dans des formats d’images vectorielles ou matricielles.
Dans le format vectoriel, les données à deux dimensions sont représentées par des coordonnées x et y. Une route ou une rivière par exemple peut être représentée par une série de points de coordonnées x et y. Les caractéristiques non linéaires, telles que les limites d'une ville, peuvent être enregistrées sous la forme d'une boucle fermée de coordonnées. Le modèle vectoriel convient pour décrire des caractéristiques bien délimitées.
Dans le format matriciel, les données sont représentées par une série de cellules qui changent constamment dans une grille. Ce modèle convient mieux pour illustrer des changements subtils tels que les particularités des types de sol d'une zone. La plupart des systèmes d'information géographique exploitent les deux types de données, vectorielles et matricielles.

Les SIG offrent de nombreux avantages :

  • Ils acceptent les entrées géographiques sous la forme d'images numérisées. Souvent ces données sont fournies par une source à laquelle appartiennent les cartes et qui les a déjà numérisées.
  • Ils redimensionnent ou manipulent autrement les données géographiques à diverses fins.
  • Ils comprennent un gestionnaire de base de données, qui est généralement un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR).
  • Ils comprennent des programmes d'interrogation et d'analyse qui permettent d'obtenir les réponses à des questions simples telles que la distance entre deux points sur une carte ou à des questions plus compliquées qui exigent une analyse, par exemple déterminer les tendances de la circulation à un carrefour donné.

Les réponses qu'ils produisent sont visuelles, généralement sous la forme d'une carte ou d'un graphique.

Cette définition a été mise à jour en août 2019

Pour approfondir sur Base de données

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

File Extensions and File Formats

Powered by:
Close