Le Rugby à XIII anglais optimise ses performances avec Qlik

Les outils analytiques et de visualisation de données aident les entraîneurs à affuter les performances des joueurs ainsi qu’à garantir leur sécurité et leur bonne santé.

En Angleterre, la Rugby Football League (RFL) , qui gère le rugby à XIII au Royaume-Uni, a choisi d’utiliser les outils analytiques de Qlik pour améliorer ses performances et mieux assurer la sécurité des joueurs.

Richard Hunwocks, en charge de la gestion des performances des joueurs à la RFL, explique que le sport est l’un des secteurs les plus avancés en matière d’analyse des données. « On ne se rend pas toujours compte de la quantité incroyable de données collectées à la RFL, au niveau de chaque joueur, des équipes, et au niveau national – chaque petit détail est pris en compte », assure-t-il. Si la Rugby Union (la fédération de Rugby à XV au Royaume-Uni) peut être comparée aux échecs, la League correspond aux Dames, affirmait Jon Wilkin, un joueur de la ligue,  dans un entretien à la BBC, et convient donc bien à l’analyse de données.

Pour Richard Hunwocks, « la Rugby League est au même niveau, sinon supérieure, que les autres sports. Il ne s’agit pas d’un sport répandu dans le monde, mais il s’agit d’un sport important. Nous sommes à la pointe et comptons bien sensibiliser davantage les gens sur ce que nous faisons. »

Le Rugby à XIII (Rugby League) – historiquement un sport pour les classes populaires du nord de l’Angleterre – est un jeu qui repose davantage sur le mouvement. Ce sport est également réputé comme étant plus physique que le Rugby à XV. «Il existe une base d’entraîneurs, ouverts d’esprit et à l’esprit scientifique », insiste Richard Hunwocks. Même si l’analyse de données n’est pas une fin en soi, elle occupe tout de même une place importante.

L’usage d’analytique ne se limite pas à analyser la capacité d’un joueur à effectuer des séquences de mouvements  - plaquer, se relever, reculer, re-plaquer et ainsi de suite -, très intenses physiquement, mais porte aussi sur des pathologies et d’autres phénomènes physiologiques.

Richard Hunwocks explique que le RFL a mis en place « une plateforme de visualisation et d’analyse de données développée par Qlik, capable de fournir à l’organisation une système de scoring pour chaque joueur et équipe. »

Déterminer une sélection type par matches

En 2015, la petite équipe, spécialisée dans l’analyse de données, de l’équipe nationale anglaise a développé une application capable d’analyser les données pour déterminer une sélection type des joueurs. Elle prend en compte les derniers matches ainsi que des indicateurs d’entraînement de chaque joueur – la distance parcourue sur le terrain, le nombre d’essai marqués, les passes décisives jusqu’à leur vitesse moyenne.

Ces statistiques sont ensuite croisées avec les données disponibles de l’équipe adverses, leurs aptitudes et leurs dernières performances.  Les résultats sont affichés dans QlikView et présentés au coach de l’équipe anglaise, Steve McNamara afin qu’il puisse prendre des décisions averties quant au choix de ses joueurs.

La RFL est également l’instance de gouvernance des clubs. QlikView est ainsi utilisé pour analyser les données des jeunes joueurs sortis des centres de formation en Angleterre. Selon Qlik, l’application prend en compte les données liées aux performances des jeunes joueurs et leur capacité à faire partie de l’équipe nationale.

Richard Hunwocks confirme que les données sont centralisées, puis diffusées auprès des entraîneurs des clubs RFL. Elles sont également distribuées auprès des universitaires spécialisés dans l’analytique sportif, dans les universités de Chester, Liverpool John Moores et Bolton.

Jonathan Roberts, qui dirige les activités performances et entrainement à la RFL, explique « qu’au final, nous souhaitions trouver un moyen de mieux exploiter toutes les données des matches ainsi que les statistiques que nous possédions déjà à la league ».

« Nous  voulions aussi avoir la capacité contourner  les fausses idées et de nous appuyer sur des preuves, données à l’appui, pour nous prouver que certains alignements sur le terrain, des choix d’entrainements ou tout simplement des tactiques, ne fonctionnaient pas ».

« Avec QlikView, nous pouvons rassembler toutes nos données. Notre connaissance ainsi produite peut être exploitée pour le développement des prochaines équipes et pour réaliser des ajustements tactiques afin d’améliorer notre jeu. »

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close