Visa sort son premier service de paiement à base de blockchain

Avec B2B Connect, Visa commercialise son premier produit qui s'appuie sur son exploration des registres distribués. Il est destiné aux entreprises, pour les transferts internationaux, en alternative à SWIFT.

Visa lance son service de paiements B2B international (Visa B2B Connect) avec, sous le capot, une blockchain.

Le système a pour but de permettre aux entreprises clientes d'effectuer des paiements directement à la banque de l'entreprise vendeuse qu'elles doivent payer.

Visa teste la blokchain depuis deux ans. Fruit de cette exploration, le projet a été annoncé en juin. Il s'appuie sur le framework Hyperledger Fabric, hébergé par la fondation Linux Foundation, et se trouve au centre de la stratégie d'IBM.

Le registre de la blockchain créera les bases d'un réseau qui permettra aux entreprises participantes d'effectuer des paiements transfrontaliers à d'autres participantes, directement de banque à banque sans passer par de (nombreux) intermédiaires.

Les paiements B2B traditionnels - qu'ils soient effectués par chèque, via une chambre de compensation automatisée ou par virements - nécessitent en effet de multiples échanges de données entre la banque d'origine, la banque finale et les banques intermédiaires un peu partout dans le monde entier.

« Ce système est loin d'être optimal. Il peut créer des problèmes (perte de données, retards de paiement, problèmes de conformité). Et cela rend tout le processus d'échange de grosses sommes d'argent inefficace et imprévisible », avance Visa.

A gauche le processus de paiement international actuel. A droite le processus simplifié avec la blockchain de Visa.

Le système traditionnel pour ces transferts entre banques est SWIFT. Visa B2B Connect se présente donc comme un concurrent de ce réseau historique qui, avec son nouveau service « gpi », affirme pouvoir assurer des transactions internationales en 24h.

Sur son réseau, Visa B2B Connect attribue aux entreprises membres une identité numérique unique grâce à la tokenisation, token auquel sont rattachées des données sensibles comme les numéros et les informations de comptes. « La fonctionnalité d'identité numérique de Visa B2B Connect transformera la façon dont l'information est échangée dans les transactions transfrontalières interentreprises », promet déjà Visa.

Visa a construit son réseau blockchain en partenariat avec Bottomline, FIS et IBM. Il couvrira dans un premier temps une trentaine de couloirs commerciaux. Il devrait s'étendre à 90 marchés d'ici fin 2019.

Parmi les testeurs pilotes de son service B2B Connect, Visa cite Commerce Bank (une banque originaire du Kansas à ne pas confondre avec l'Allemand Commerz Bank) et la banque privée suisse Cornèr Bank.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2019

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close