Jr Casas - Fotolia

Revue de presse : les brèves IT de la semaine (21 avril)

Blockchain : Bank of England teste, mais reste prudent - IBM : le virage stratégique tarde à porter ses fruits - Orange met du Watson dans sa future banque 100% mobile - Oracle rachète pour attirer le développeur

LeMagIT revient chaque vendredi sur les actualités qui animent l'écosystème IT. Voici les 4 brèves de notre revue de la semaine.

La Bank of England teste la Blockchain, mais reste prudente

Cette semaine, la Banque centrale anglaise (Bank of England) a annoncé qu’elle testait l’Intelligence Artificielle pour déceler des transactions financières anormales. Elle a également fait savoir qu’elle collaborait avec Ripple, un des acteurs de la fameuse blockchain, pour faire un PoC de paiements internationaux et de transfert de monnaies entre pays.

Le but de cette deuxième expérimentation est de synchroniser au mieux les différents acteurs en jeu dans un tel transfert pour réduire les risques d’erreurs et accélérer la manœuvre. « Aujourd’hui il est plus rapide d’envoyer de l’argent par avion que de faire un virement entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni », ironise un spécialiste cité par le quotidien anglais The Telegraph.

Ces deux projets font partie de la volonté de la Bank of England de créer une « communauté d’innovation » pour mieux appréhender les changements du secteur financier.

En septembre, un des directeurs de la banque avait clairement fait part de ses doutes sur la pertinence de la blockchain pour réformer les procédures critiques de règlement et de livraisons des titres financiers (actions et obligations). « Mais il y a clairement des opportunités, moins ambitieuses quoiqu’avec un réel potentiel de transformation, sur des marchés spécifiques » concluait-il.

Le transfert international fait visiblement partie de ces « opportunités ». Mais toujours pas le cœur des échanges boursiers. Une forme de retenue à méditer en pleine « hype » sur la blockchain ?

IBM : le virage stratégique tarde à porter ses fruits

Le virage stratégique d’IBM initié par sa PDG Virginia Rometty ne porte pas ses fruits. Toujours pas. C’est la conclusion des analystes (financiers et stratégiques) après la publication mardi des résultats trimestriels du géant de l’IT. Après 20 trimestres de baisse de son CA, les observateurs commencent à s’impatienter et son, pour la première fois, ouvertement déçus.

Il faut dire que la marge opérationnelle a également reculé et que les nouvelles « activités stratégiques » (Cloud, Analytics, Sécurité) sont soit étales (+2% dans les solutions cognitives) soit en baisse (-2.5% dans le Cloud et les services).

Au petit jeu du « tout va bien, tout est sous contrôle », le Directeur Financier a évidemment réussi à présenter la chose sous un tout autre jour. Il souligne « des revenus en hausse de 13% sur ces secteurs stratégiques. Une offre Cloud en progression de +35%, tirée par un "Cloud as a service" (sic) qui bondit de +60%. L’analytique – le plus important de nos impératifs stratégiques – progresse de +7%. Le mobile de +20% et la sécurité de +10% ».

Il ressort surtout de ce grand écart de communication que les résultats d’IBM sont de plus en plus – et volontairement ? – mélangés. Entre « Technology Services & Cloud Platforms », « Cloud » et « Cloud as a Service », il devient difficile de s’y retrouver. Sécurité et Analytics – qui chapeaute Watson - sont fondues dans une ligne Fourzitou baptisée « Cognitive Solutions » qui regroupent aussi les logiciels de transactions (mais pas la blockchain qui est dans le Cloud).

Bref, IBM a élaboré une savante construction à tiroirs qui lui permet de moduler ses résultats « à la demande ». Comme dans le Cloud.

Orange met du Watson dans sa future banque

Présentée ce jeudi par le PDG de l’opérateur, Stéphane Richard, Orange Bank sera d’après ses dires 100% mobile, gratuite, sans condition de revenus, accessible 24/24 et 7 jours sur 7.

La banque proposera un compte de dépôt, un livret rémunéré et les services classiques (virements, CB, découverts, etc.). Des assurances et du crédit devraient suivre.

Côté technologie, Orange s’est associé à IBM pour utiliser son offre d’AI pour optimiser la relation avec ses futurs clients. Tout comme AWS utilise son bot conversationnel (Alexa) dans Amazon Connect pour remplacer le sempiternel « pour telle question, pressez 1 », les clients d’Orange Bank auront le plaisir de faire la conversation à Watson pour leurs opérations courantes. L’humain ne prenant le relais que pour les questions épineuses.

Orange Bank sera officiellement lancée le 6 juillet. L’objectif de Stéphane Richard est d’atteindre les 2 millions de clients d’ici 10 ans et de réaliser 400 millions d’euros d’ici la fin de l’année prochaine.

Cette diversification d’Orange à l’extrême frontière des services mobiles est la continuité logique de son rachat de Groupama Bank en octobre 2016.

Conteneurs et Intégration Continue : Oracle rachète pour attirer le développeur

Lundi, Oracle a racheté une startup hollandaise spécialiste des micro-services, de Docker, du Continuous Delivery et de l’intégration continue.

Ce rachat de Wercker intervient alors qu’Oracle tente de se faire une place au soleil dans le IaaS et dans le PaaS, et donc de séduire les développeurs.

« Avec cette nouvelle acquisition, Oracle reconnait qu’il a besoin d’en faire plus pour les attirer [sur sa plateforme] », analysent en creux Chris Kanaracus et Holger Mueller de Constellation Research.

Ironie de l’histoire, avec Wercker, Oracle met la main sur un concurrent de Jenkins qui est lui-même un fork de Hudson. Hudson qui avait été racheté par Oracle via Sun puis remis entre les mains de la fondation Eclipse. En clair, Oracle rachète a peu près ce qu’il a donné il y a quelques années.

Il n’en reste pas moins, que pour Holger Mueller, « il s’agit d’une bonne acquisition pour un Oracle qui a besoin de se renforcer dans le déploiement de conteneurs et dans les micro-services, avec en ligne de mire l’inévitable DevOps ».

Toujours dans cette stratégie pour attirer les développeurs dans son Cloud, Oracle avait racheté Apiary en janvier. Dans les deux cas les montants des transactions n’ont pas été communiqués.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close