AMD lève le voile sur l'Opteron A1100 sa première puce serveurs ARM 64 bit

Durant l'Open Compute Summit, AMD a levé le voile sur l'Opteron A1100, une puce octo coeurs ARM 64bit. Il s'est aussi rallié au standard SBSA qui vise à standardiser les serveurs ARM 64 bit.

AMD a profité d’une conférence organisée durant l’Open Compute Summit pour annoncer la disponibilité d’une plate-forme de développement pour son premier processeur ARM 64 bit, dont les premiers exemplaires sont attendus pour le mois de mars. Jusqu’alors connue sous le nom de code « Seattle », la première puce serveur ARM 64 bit d’AMD portera finalement le nom Opteron A1100. Sa version haut de gamme disposera de 8 cœurs épaulés par 4 Mo de cache de niveau 2 et 8 Mo de cache de niveau 3 et sera gravée en technologie 28 nm. Véritable « System on a Chip » (SOC), la puce intégrera aussi un contrôleur mémoire DDR3 et DDR4 (supportant jusqu’à 128 Go de mémoire), un contrôleur PCIe Gen3 (8 lignes), un contrôleur SATA à 8 ports, un contrôleur 10 Gigabit Ethernet (2 ports) ainsi qu’une série de coprocesseurs pour l’assistance au chiffrement et à la compression de données.

La plate-forme de développement conçu par le constructeur se présentera sous la forme d’une carte mère équipée d’un unique processeur AMD A1100, de quatre emplacements pour barrettes DIMM, de deux connecteurs pour cartes PCIe et de huit connecteurs pour disques SATA. Elle sera fournie avec un environnement logiciel basé sur la distribution Linux Fedora de Red Hat, incluant un environnement LAMP complet et les JVM 7 et 8 optimisées pour les environnements ARM 64bit.

Lors de la conférence, AMD a indiqué travailler avec de nombreux acteurs de l’écosystème libre et affirmé que les principaux hyperviseurs libres fonctionnent désormais sur la plate-forme, de même que de multiples distributions Linux. AMD a notamment souligné les efforts du consortium Linaro et affirmé que plus de 200 développeurs open source travaillent aujourd’hui sur l’écosystème ARM serveur.

Les puces « Seattle » étaient en principe attendues au premier semestre mais elles devraient finalement faire leur apparition un peu plus tard dans l’année, sans doute aux environs de la rentrée. Pour l’instant AMD n’a fourni aucune indication quant aux performances de la puce ou à sa consommation. De même aucune information n’a été fournie quant à l’existence d’un éventuel bus d’interconnexion pour concevoir des serveurs intégrant plusieurs puces A1100. Ainsi, Hypertransport n’est pas mentionné parmi les technologies supportées par le SOC Opteron A1100. Mais le constructeur a indiqué que ses solutions ARM seraient plus performantes que leurs équivalents Intel et surtout moins chères (ce qui au passage veut aussi dire qu’elles seront aussi plus performantes que les solutions x86 d’AMD, ce qui promet d’être un problème intéressant pour le fondeur).

SBSA : Une plate-forme standard pour les serveurs ARM 64 bit

De façon intéressante, ARM a utilisé le jour du lancement par AMD de l’Opteron A1100 pour annoncer une spécification visant à standardiser les serveurs basés sur le jeu d’instruction 64 bit ARMv8-A, la spécification SBSA (Server Base System Architecture). Cette spécification a le soutien des principaux acteurs du monde des puces ARM dont AMD, Cavium (pour sa puce « Thunder »), Applied Micro (pour ses puces x-Gene) et Texas Instruments. Plus important encore, la spécification SBSA est soutenue par des acteurs du monde des serveurs comme Dell et HP et par des acteurs du monde logiciel comme Canonical, Citrix, Linaro, Microsoft (ce qui ouvre la porte à d’intéressante spéculation, Microsoft n’ayant à ce jour fait aucune annonce quant au support de Windows Server sur ARM), Red Hat et SUSE

AMD parie sur le fait que les géants du cloud seront intéressés par sa plate-forme et affirme d’ailleurs que plusieurs d’entre eux désirent voir émerger une offre ARM alternative à celle d’Intel. Il se fixe désormais pour objectif de devenir le premier constructeur de puces serveur ARM et de contrôler d’ici 5 ans près de 25 % du marché serveur mondial.

 

 

 

 

Dig Deeper on Processeurs et composants

Start the conversation

Send me notifications when other members comment.

Please create a username to comment.

- ANNONCES GOOGLE

Close