Cloud et info financière : entretien avec Laurent Rouyres, Labrador

La société Labrador, spécialisée dans la communication financière a misé sur le cloud métier dans sa relation client avec les sociétés du CAC 40 et du Down Jones. Son président Laurent Rouyres est revenu avec la rédaction sur son métier et sur l’intérêt de disposer d’un outil en mode cloud.

Le MagIT.fr : Laurent Rouyres, vous êtes le président de Labrador spécialisé dans l’information financière, qu’est ce qui a changé dans votre métier et dans l’utilisation des nouvelles technologies ?

Laurent Rouyres : Nous sommes dans un métier qui a connu ces dernières années une très forte croissance. Labrador avec ses 80 salariés n’est pas une PME/PMI traditionnelle dans le domaine de la communication financière. Le secteur de la communication financière, notamment celui lié à la publication des rapports d’activités des grandes entreprises engendre des processus au niveau de la sécurité des informations économiques et financières, des échanges collaboratifs, de flux de données, de  la gestion du cycle de production du document qui nous ont amenés à automatiser le maximum de tâches. Et pas seulement parce que cela permettait aux équipes de gagner en productivité en interne, comme c’est souvent le cas dans le domaine de l’informatisation, mais parce que cela nous a permis de réinventer la relation avec nos clients et de nous différencier fortement. Cela nous a permis également d’absorber plus facilement les évolutions du marché de la communication financière institutionnelle  tant en Europe qu’aux Etats Unis. L’information financière, à destination des clients, partenaires, actionnaires, institutions,  est devenue une information critique avec un cycle de production et de diffusion court. Les réglementations en matière de gouvernance favorisent également le développement de ce marché sous des formes de plus en plus variées.

 

LeMagIT.fr : Justement, quels sont vos clients et quelles sont leurs attentes en terme d’innovation informatique liées à votre métier ?

Laurent Rouyres : nous réalisons les documents financiers de 70% des plus grands groupes français ainsi que pour 60 très grands groupes américains (Coca-Cola, Google, Walmart, etc…) pour lesquels nous offrons le conseil, la réalisation, la traduction et la livraison dans tous types de formats (Print, Html, etc….). Ces documents font 300 pages en moyenne en France, plus une traduction en anglais, soit 600 pages et pour les US ces documents font 100 pages.

Si les directions financières travaillent de plus en plus avec nous, c’est parce que nous savons rendre lisible et pédagogique une information financière complexe et fortement réglementée. Ils le font aussi parce que nous maitrisons des processus complexes de content flow.  Pour un CFO (Chief Financial Officer), l’enjeu, aujourd’hui,  n’est pas seulement le traitement éditorial que nous apportons à l’information qu’il nous donne mais aussi sa sécurisation dans un processus collaboratif, son agrégation et sa validation auprès de différents responsables dont son board. Notre savoir-faire repose sur une application métier qui par sa capacité technologique nous permet d’intégrer en temps réel des informations liées à l’activité économique et financière de ces grands groupes.

 

Le MagIT.fr : Comment avez-vous avez abordé la gestion de l’information, du document et de ses cycles de production et qu’est ce qui vous a poussé à passer au cloud pour vos process métier ?

Laurent Rouyres : Nous proposons des solutions très innovantes aussi bien en termes de meilleures pratiques de contenu mais également en termes d’outils collaboratifs de travail. En plus d’un évident besoin de sécurité de l’information, il nous faut évoluer en permanence en fonction des réglementations et des usages, mais également gérer un très fort pic d’activités à cause d’une forte saisonnalité et d’une activité en forte croissance. Nous avons demandé à une société spécialisée, Oopaya, de réfléchir avec nous pour répondre à cette équation. Le Cloud managé s’est imposé à nous car beaucoup plus simple et réactif tout en étant très sécurisé lorsqu’il est manipulé par un grand professionnel.

 

Le MagIT.fr : Pour résumer quels sont les trois facteurs qui vous permettent désormais de mieux travailler avec vos clients grâce à ce service Cloud personnalisé ?

Laurent Rouyres : lorsque nous réalisons des documents réglementés, les risques en cas de non diffusion de l’information sont considérables. Le Cloud nous a permis de mieux sécuriser les accès 24h/24h et 7J/7J quelle que soit l’origine de la connexion : nos clients, leurs avocats, leurs auditeurs travaillent partout dans le monde. Le Cloud nous a également permis d’absorber un très fort pic d’activités difficilement prévisible et garantissant à nos clients un hébergement de leurs données sur un serveur dédié avec un accès sécurisé.

Il faut reconnaitre que le travail réalisé par Jean-Pierre Genet, Président d’Oopaya, a été remarquable car notre problématique est économique et nous avons travaillé avec de vrais partenaires réfléchissant à concevoir une solution la plus performante possible et les résultats ont donné satisfaction à nos clients.

 

 

Pour approfondir sur Applications métiers

- ANNONCES GOOGLE

Close