BI : Information Builders veut dynamiser les rapports avec son format In-Document Analytics

Ce format permet d’interagir avec les données et de manipuler des graphiques à l’intérieur d’un document dynamique. Information Builders souhaite pousser PDF vers la sortie.

Information Builders a mis au point un format de document dont la vocation est de remplacer PDF dans les fichiers générés par les solutions de Business Intelligence traditionnelles.  Ce format, propre à la plateforme Information Builders, entend embarquer des capacités élevées d’interaction et de manipulation de données au sein même du document, via des graphiques et autres modèles de visualisation de données dynamiques.

Ce format, baptisé In-Document Analytics (ou ADF en Interne, pour Analytical Document Format) est simplement encapsulé dans HTML, note Information Builders et s’exécute directement dans le navigateur, sans autre plug-in ni installation d’outils tiers, précise encore la société.

Grâce à des contrôles types intégrés dans ce document, les  utilisateurs manipulent leurs données via des représentations graphiques habituelles. « Avec les outils de BI classiques, explique résume Laurent Vincent, Consultant Avant-Vente Business Analytics chez Information Builders , les utilisateurs reçoivent généralement des fichiers PDF ou Excel de façon automatisée. On fournit un document unique mais avec lequel on peut interagir et comprendre les chiffres. Le format n’est pas figé », résume-t-il, dans un entretien avec la rédaction. En clair, il s’agit de rendre interactifs et dynamiques des rapports de BI qui jusque-là étaient plutôt de nature statiques.

Si ce côté statique, justement, permettait à PDF de rendre le contenu portable, d’un environnement et d’un terminal à l’autre, le format d’Information Builders peut quant à lui être aussi manipulable en mode déconnecté, précise encore le responsable de la société. L’idée est ainsi de s’adapter aux nouvelles méthodes de travail de métiers, où la mobilité joue un rôle central et où les documents et rapports sont davantage consultés sur des terminaux mobiles – smartphones ou tablettes.

Dynamique à la génération

Un document devient actif et dynamique lors de sa génération, explique Information Buiders. Il peut être généré dans Apps Studio pour les développeurs et dans InfoAssist+ pour les métiers, deux outils d’authoring dela gamme WebFocus – qui chapeaute les outils BI de la société. Lors de cette génération, « on peut y inclure également un délai d’expiration et figer le document à partir d’une période ou d’une date donnée (dans 30 jours par exemple) », souligne encore Laurent Vincent.

Des fonctions qui selon lui ont séduit  le secteur bancaire et financier – cible historique d’Information Builders –, très régi par des contraintes réglementaires, et donc de sécurité. « Les données sont chiffrées et l’authentification est nécessaire. On ne peut pas accéder à la source du document », ajoute-t-il.

Des cas d’usages sont aussi possibles dans le B2C, «  dans des programmes de dématérialisation de factures par exemple, de relevés bancaires – celui-ci  vient donc remplacer le PDF disponible depuis le portail de la banque.  Il s’agit d’un seul format dynamique sur lequel on peut suivre ses comptes, ses crédits et faire de la simulation. Cela est également applicable dans le monde de l’énergie dans le cadre de facture énergétique (le document adapte ses données en fonctions de KPI clé, NDLR) », illustre-t-il.

Cette capacité à mieux diffuser la BI est aussi en ligne avec l’approche dite de BI gouvernée d’Information Builders. Le concept de BI gouvernée consiste à laisser de l’autonomie aux métiers dans leur manipulation des données, mais tout en respectant les contraintes clés de la DSI. En clair, la DSI prémâche et pré-câble des parcours d’analyse pour les métiers, afin « d’établir des composants réutilisables pour que cela soit pérenne dans l’entreprise », explique Laurent Vincent. Plaire aux métiers, qui aujourd’hui ont une partie des budgets liés à la BI, mais avec la validation de la DSI.

Information Builders, acteur historique du monde de la BI, a en effet vu, comme des cadres du secteur (à l’image d’Informatica, par exemple), débarquer des pures-players de la BI et de la dataviz, comme Tableau ou encore Qlik. Jusqu’alors centré sur les DSI et les départements IT, la société a décidé de faire évoluer son offre et son socle technologique pour aller cibler les métiers, confirme Information Builders. A l’image de ce format In-Document Analytics, donc.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close