Hervé Le Bras, Météo France : "la maîtrise du PUE est très coûteuse"

A l’occasion de la matinée organisée le 15 octobre à Paris par LeMagIT et StratégiesCloud en partenariat avec Emerson Network Power sur le thème de la modernisation du datacenter LeMagIT s’est entretenu avec Hervé Le Bras de la DSI de Météo France. Il revient sur le difficile équilibre entre recherche de performance, besoin informatique et efficacité énergétique.

Quelle est votre vision globale de l'efficacité énergétique au niveau du Datacenter ?

Hervé Le Bras : Il me semble qu'aujourd'hui il y a un paradoxe à demander aux responsables de Datacenter à prendre à leur seul compte l'efficacité énergétique. Si je prends le cas de Météo France nous avons bien sur des démarches spécifiques mais il y a une réalité opérationnelle. Bien sur nous sommes peut être un cas à part avec nos grands calculateurs mais parler seulement de PUE dans un contexte opérationnel contraint me paraît une contradiction.

Est ce que cela veut dire qu'il n'y a pas de bonnes solutions à l'optimisation énergétique ?

Hervé Le Bras : Si bien sûr. Chez Météo France nous avons travaillé, compte tenu de notre spécificité,  sur des solutions internes notamment en matière de refroidissement mais aussi en optimisant l'utilisation de nos serveurs par la virtualisation des applications. On est capable aujourd'hui de refroidir nos grands calculateurs avec des températures plus élevées. Il y a donc un gain. Parallèlement,  nous travaillons à la modernisation des équipements en intégrant les nouvelles générations d'équipement d'onduleurs ou encore de refroidissement. Je suis d'ailleurs surpris que l'on ne prenne pas assez en compte la capacité des constructeurs à optimiser l'efficacité énergétique beaucoup plus que dans le passé. On sait tous que nous aurons des densités supérieures à gérer dans le cadre de nos contraintes opérationnelles cela passe par des innovations attendues du coté des constructeurs. Pour diminuer le coût de la facture d'électricité, Météo France est accable de produire sa propre énergie électrique et délester le réseau EDF lors des périodes de froid synonyme de pic de consommation d'électricité. Cette approche nous permet de faire des économies. La mise en place de la virtualisation pour certaines applications de Météo France nous permet aujourd'hui de maitriser notre PUE autour de 1,7.

La maitrise du PUE passera-t-elle par de nouvelles salles informatiques ?

Hervé Le Bras : C'est finalement la bonne question. Sur les anciennes salles informatiques la maîtrise du PUE est finalement très coûteuse. Chez Météo France notre diminution du PUE à l'horizon 2018 passe par l'optimisation  d'une nouvelle salle en construction, mutualisée avec d'autres gros consommateurs (CICT) et l'intégration de toutes les nouvelles technologies avec la possibilité éventuelle de ré-utiliser l'énergie. Il me semble que la réflexion de grands acteurs informatiques va converger dans ce sens.  En 2015 la réglementation sur la taxe carbone, même amendée, va obliger les entreprises à se pencher d'avantage sur l'efficacité énergétique. Il sera nécessaire d'avoir le meilleur équilibre entre PUE et objectifs opérationnels tout ceci dans le contexte d'une maîtrise de notre taxe carbone. Cela demandera plus d'anticipation.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close