Offshore : les prix repartent à la hausse

Actualites

Offshore : les prix repartent à la hausse

Valéry Marchive

La crise passée, le temps des augmentations de salaires - à deux chiffres pour certaines populations - est de retour dans les grandes SSII indiennes. Cette tendance inflationniste, soutenue en outre par le coût associé à la reprise de l’attrition, devrait conduire les TCS, Infosys, Wipro et autres HCL à revoir à la hausse les tarifs horaires de leurs prestations. Selon l’Economic Times of India, la hausse pourrait attendre 5 %.
Pis encore, selon nos confrères, la plupart des nouveaux contrats à long terme listent désormais des clauses intégrant les risques de futures hausses salariales, de volatilité des taux de change, et d’inflation dans certains pays, au premier desquels, l’Inde.
Citant des sources anonymes, nos confrères relèvent que «certaines portions de grands contrats d’externalisation signés avec des clients tels que Citibank, JPMorgan, Telstra, WalMark et American Express, intègrent des tarifs horaires plus élevés de 1 à 3 % qu’il y a trois ans ». Mais selon l’une des sources interrogées, «les risques et les gains potentiels sont aussi plus importants [...] Tout en restant à des tarifs inférieurs à ceux d’IBM ou d’Accenture, nous sommes désormais capables de facturer plus pour des projets de conseil. Tout cela nous permet d’obtenir de meilleurs taux».
Selon CLSA, les tarifs, pour les nouveaux projets, pourraient enregistrer une inflation d’au moins 8 à 10 %.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.