Actualites

Applications en mode Saas : Salesforce.com ne veut rien lâcher face à Oracle et SAP

La Rédaction

La course aux applications RH en mode Saas est particulièrement animée ces temps-ci. Après SAP qui mettait la main sur le grand spécialiste SuccessFactor il y a quelques jours pour 3,4 milliards de dollars,

Continuer à lire cet article

Profitez de cet article, ainsi que de tous nos e-guides, actus, conseils, et bien plus.

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

c’est au tour de Salesforce.com de dégainer. Le pure-player de la relation client en mode Saas – et premier éditeur d’applications pour entreprises 100% en ligne à dépasser le milliard de dollars de chiffre d’affaires annuel – vient d’annoncer le rachat de Rypple, outil Saas aux fonctionnalités particulièrement sociales. Et la société du sémillant Marc Benioff ne cache pas son envie d’en découdre en annonçant vouloir rebaptiser l’application…. SuccessForce.

En tant qu'application métier complémentaire, Salesforce cherchera à utiliser la dimension sociale des développements de Rypple. Reposant sur les codes de Facebook, ce dernier propose notamment un système de gratification des employés, depuis l’interface, pour une interaction forte et fluide dans la chaine hiérarchique et la valorisation de la performance. Daniel Debow, co-PDG et co-fondateur de Rypple, explique ainsi que ses outils ont été créés dès le départ pour intégrer une dimension ludique en environnement professionnel et tenir compte également des plates-formes et usages mobiles. Il revendique plus de 100 000 utilisateurs professionnels dans le monde.

Si SAP, qui vient donc de frapper un grand coup sur ce marché, est clairement ciblé par SalesForce.com, la lutte qui s’engage comprend aussi Oracle. Tout à sa stratégie de faire gonfler son portefeuille d'applicatifs "Cloud", ce dernier a annoncé en octobre dernier le rachat de RightNow Technologies, un spécialiste de la relation clients en environnement Cloud. La transaction est évaluée à 1,5 Md$.

RightNow est un concurrent direct de Salesforce sur le CRM avec une approche sociale également. Oracle explique vouloir "offrir une gamme étendue de solutions Cloud, telles que des outils d'automatisation de force de vente, pour les ressources humaines et la gestion des talents, les réseaux sociaux, les bases de données et Java", selon Thomas Kurian, vice-président du développement de l’éditeur. Exactement les orientations plus ou moins officiellement engagées par SAP et Salesforce.

L’ensemble des acquisitions annoncées cet automne devraient être achevées au premier semestre 2012. Le mouvement de concentration autour des applications d’entreprise en mode Saas ne fait que s’amorcer, mais d’ores et déjà trois éditeurs semblent décidé à jouer les opérateurs globaux : SAP, Oracle et Salesforce.com.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.