alotofpeople - Fotolia

Windows 10 sera requis pour exécuter Office 2019

Les entreprises qui n'ont pas encore migrer sur le dernier système d'exploitation client de Microsoft pourrait bien se voir forcer la main par la prochaine mouture de sa suite bureautique.

Les changements des règles de support pour Microsoft Office donnent une raison de plus aux DSI de migrer vers Windows 10 et Office 365. Ainsi, l’éditeur ne prévoit de supporter la prochaine mouture de sa suite bureautique, numérotée 2019 et attendue plus tard cette année, que sur Windows 10. Les organisations souhaitant son support pour Windows 7 ou Windows 8.1 devront souscrire à une offre Office 365.

Cette décision de Microsoft devrait pousser au passage à Windows 10 ou l’adoption d’Office 365. Une opération pleinement gagnante pour l’éditeur. De nombreuses organisations prévoient de déployer ou de migrer Windows 10 cette année. Ce type de projet est ainsi mentionné par 39 % des personnes ayant répondu à l’édition 2018 du sondage de Techtarget sur les priorités IT. D’autres entreprises sont bien sûr déjà passées à Windows 10, mais beaucoup continuent d’utiliser Windows 7 ou 8.1 – sans compter Windows XP dans certains cas.

« Microsoft souhaite clairement que ses clients se modernisent », estime Tom Mangan, fondateur de TMurgent Technologies. Pour lui, « ce n’est pas un mauvais objectif, même si Microsoft doit encore prouver à tous qu’ils peuvent consommer Windows comme un service et qu’ils ne rencontreront aucun problème sérieux ».

Les plus grandes organisations, en particulier, hésitent encore à migrer en raison de réserves, notamment vis-à-vis de la cadence des mises à jour automatiques, souligne Mangan : « ceux qui veulent contrôler ce qu’ils déploient cherche à savoir ce qui se trouve dans ces mises à jour ».

Office 2019 ne fonctionnera que sur les versions de Windows 10 en phase de support actif, avec licence semi-annuelle, ou Windows 10 Entreprise avec licence de service à long terme 2018, qui sortir au mois d’octobre.

Le lancement d’Office 2019 est prévu pour la seconde partie de l’année, et le support étendu de Windows 7 s’achève en janvier 2020. La courte période entre les deux – un an et demi tout au plus – pourrait, selon Mangan, expliquer la décision de Microsoft : « si vous devez migrer si vite, pourquoi chercher, de toute façon, à faire fonctionner Office 2019 sous Windows 7 ? Microsoft essaie de laisser chacun utiliser ses vieux systèmes d’exploitation aussi longtemps qu’ils sont supportés. Mais pour l’éditeur, c’est un cauchemar. »

Pour d’autres, toutefois, il s’agit surtout de pousser les entreprises vers Office 365. Car avec Office 2019, Microsoft ne proposera que 5 ans de support standard et 2 ans de support étendu, contre cinq généralement. Et l’éditeur n’a pas dit s’il fournirait une autre version de sa suite après cette édition 2019. Alors pour Jon Hassell, consultant, il convient de lire entre les lignes : « c’en est fini d’Office sans abonnement ».

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close