Avec BPM 7.0, Bonitasoft concrétise sa stratégie d'applications orientées processus

L'éditeur Open Source met en action sa stratégie d'outil de développements d'applications orientées processus en concrétisant son concept de Living Applications. La plateforme s'appuie désormais sur une architecture très modulaire.

Cet article traite de

BPM

Bonitasoft met officiellement en route sa stratégie de développement d'applications orientées processus. Le spécialiste de la gestion de processus métier Open Source a présenté la version 7 de sa plateforme de BPM et son concept de Living Applications.

Un concept, qui aujourd'hui est également au coeur de groupes comme Software AG - dans un modèle plus propriétaire toutefois - que BonitaSoft avait dévoilé en 2014.

Avec ces Living Applications, Bonitasoft compte s'installer sur le marché du développement d'applications spécifiques et personnalisées, un segment bien plus large que celui de niche du BPM pur et dur. L'éditeur veut donner la possibilité d'insérer des processus au coeur des applications de façon naturelle, mais également de rendre ces applications plus flexibles avec le temps, raconte Charles Souillard, le CTO de Bonitasoft dans un entretien avec la rédaction. Comprendre faciliter l'ajustement des applications au rythme de l'ajustement des processus d'une entreprise.

Là est la notion de Living Applications : permettre le changement à chaud des processus au coeur des applications, mais sans interruption de services.

Découplage entre les couches

Pour cela, Bonitasoft a choisi de découpler fortement les couches de son architecture : d'un côté la logique métier, de l'autre les données et enfin l'interface utilisateur.

Sans couplage entre les couches, les modifications effectuées sur une couche n'influent pas sur les autres couches. Cette architecture modulaire a pris le nom de "Contract" dans Bonita BPM 7.0.

"Il s'agit ici de prendre en compte les retours des utilisateurs et d'itérer plus rapidement", assure Charles Souillard. "On tue ainsi les cycles de projet longue durée pour être plus réactif au changement."

Logiquement, cette notion de découplage assoie aussi la stratégie ambivalente de Bonita : toucher avec sa solution différentes catégories de développeurs. La première, spécialisée dans le back-end, pour développer la logique de l'application et manipuler les données. Cette catégorie peut s'appuyer sur BPM Studio. La seconde, axée sur le front-end et l'interface utilisateur.

Un éditeur web pour manipuler des widgets

Cette deuxième catégorie pourra désormais s'appuyer sur UI Designer, un outil de développement WYSWYG entièrement Web qui propose, via de simples glisser-déposer, d'assembler des widgets prédéfinis pour composer une page ou un formulaire.

Les développeurs peuvent également créer leurs propres widgets personnalisés, nous explique le CTO. Par ailleurs, la formule payante de Bonita BPM 7.0 apporte des widgets améliorés.

Des travaux ont également été effectués autour du design dit "responsif" pour cibler les environnements multi-terminaux. La version sur abonnement apporte des capacités supplémentaires de personnalisation de comportements.

Interrogé sur une éventuelle évolution naturelle de l'offre vers BonitaCloud, l'offre de Paas de la société, Charles Soulliard a confirmé qu'une personne en interne était dédiée au projet. Pour mémoire, ce projet de Paas pour application orientée processus avait été placé sur AWS par Bonita pour cibler les phases de démarrage de projets. Toutefois, le CTO du groupe n'a pas donné d'autres précisions quant à l'évolution de l'offre à ce jour.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close