bakhtiarzein - Fotolia

Box donne enfin accès à ses fichiers sans synchronisation

Il tire ainsi profit d’un rachat vieux de trois ans, et rejoint ses concurrents OneDrive et Dropbox pour faire des services Cloud un espace de stockage primaire.

Box vient de présenter Box Drive, un nouveau client pour Windows et macOS qui fait l’impasse, au moins en partie, sur la synchronisation. En fait, le dossier Box de l’utilisateur est monté sur le poste de travail comme le serait un partage réseau. Le logiciel client fournit les fonctions de recherche et un index du contenu du dossier Box est maintenu en continu sur le poste de travail. Hors ligne, tous les fichiers apparaissent, mais seuls quelques-uns sont accessibles, les derniers utilisés, dans la limite de 25 Go. Un réglage par défaut modifiable par les administrateurs de comptes en entreprise.

En fait, ce nouveau Box Drive est le produit longtemps attendu du rachat de Streem… en juin 2014. Le but est de répondre aux besoins d’utilisateurs de grandes quantités de données sans saturer les ressources de stockage locales de leur poste de travail. Et cela concerne notamment les utilisateurs nomades. En outre, Box estime ainsi aider les entreprises aux activités réglementées à mieux contrôler leurs données en limitant le cache local et, ainsi, leur dissémination.

Surtout, Box répond à Dropbox qui a concrétisé, fin janvier, son projet Infinite avec la fonctionnalité Smart Sync. Là encore, il s’agit de soulager les ressources de stockage locales des postes de travail et ordinateurs portables en réduisant le recours à la synchronisation : les données effectivement synchronisées restent accessibles hors connexion ; les autres sont visibles à tout moment dans le navigateur de fichiers (à partir de Windows 7 et de macOS 10.9) mais uniquement accessibles moyennant une connexion à Internet.

De quoi rappeler la manière dont macOS gère aujourd’hui l’utilisation d’iCloud pour la synchronisation des documents : lorsque le système d’exploitation a besoin de libérer de l’espace de stockage local, il en efface les fichiers présents dans iCloud et le moins consultés par l’utilisateur.

Microsoft n’est pas en reste sur ce terrain. Son service OneDrive retrouvera à l’automne une fonctionnalité précédemment disponible à l’heure de Windows 8.1, les placeholders : celle-ci permettait déjà de stocker sur OneDrive des fichiers tout en libérant de la place sur son disque local. Désormais, il faudra parler des Files On-Demand et la fonctionnalité sera également disponible pour les ressources SharePoint. Mais pour l’heure, il n’est toutefois question que de Windows 10.

De son côté, Dropbox Smart Sync n’est accessible qu’aux clients professionnels de Dropbox. L’apparition de Box Drive pourrait toutefois inciter Dropbox à revoir ce choix. En attendant, des outils tels que CloudMounter, ExpanDrive ou encore MountainDuck et NetDrive s’affichent comme des alternatives – avec en prime une possibilité de chiffrement pour le premier –, permettant d’utiliser les ressources de stockage en ligne tels des périphériques externes, sans synchronisation. Mais là sans possibilité d’accès hors connexion à défaut de cache local.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close