Tribune : les utilisateurs francophones de MySQL soutiennent la pétition de Monty

A la suite de l'article "MySQL : La "pétition Monty" gonfle, mais laisse la communauté dubitative " , les membres de l’association des utilisateurs francophones de MySQL (LeMuG.FR) ont tenu à clarifier leur position et confirment encourager les utilisateurs de la base de données Open Source à voter pour la pétition initiée par Monty Widenius.

MySQL aux cotés d'Oracle ? Cette éventualité aurait fait sourire il y a quelques temps encore. Or depuis le rachat de MySQL par Sun, puis de Sun par Oracle, c'est en passe de devenir une réalité. Un cauchemar ?

Oracle propriétaire de MySQL ? Si la Commission européenne valide le rachat de Sun par Oracle le 27 janvier prochain, ce sera le cas.

La réponse de la communauté ne s'est pas faite attendre, Michael « Monty » Widenius, a récemment lancé une campagne mondiale pour sauver MySQL : www.helpmysql.org.

Les membres de l’association des utilisateurs francophones de MySQL (LeMuG.FR) s’opposent au rachat par Oracle. Ils soutiennent l’action de Monty, et pensent que la meilleure solution pour MySQL serait de ne pas appartenir à Oracle mais à une entité indépendante qui pourrait assurer sa survie et son développement selon les termes de la licence GPL.

La Commission européenne ne devrait pas permettre à Oracle de nuire aux intérêts du marché, en affaiblissant la concurrence fournie par MySQL. Nous demandons à l’UE de bloquer l'acquisition de MySQL par Oracle.

Si le rachat était validé, Oracle serait en situation de monopole. Il domine déjà le marché des grandes entreprises, il pourrait ainsi prendre le contrôle de la totalité des segments de marché.

Limiter MySQL à une utilisation bas de gamme et essentiellement Web

MySQL a hautement inquiété Oracle ; car si il est un acteur majeur, il est aussi un acteur vieillissant. Oracle est certes bien positionné sur les marchés de la vielle économie. Mais MySQL est lui prépondérant dans la nouvelle économie. C'est donc un concurrent redoutable pour l'avenir du marché. Par ailleurs, MySQL a su créer une pression significative pour la baisse des coûts sur le marché global des bases de données.

La question que l'on peut légitimement se poser est : « quel intérêt pour Oracle de maintenir des concurrents Open Source à ses solutions ? ». A priori quasiment aucun. Selon Michael « Monty » Widenius, créateur de MySQL : « MySQL fait perdre un minimum d'un milliard par an à Oracle et rapporte au mieux 100 millions ». Effectivement, Oracle a beau être une très belle base de données, dans de nombreux cas, l'utilisation d’une base plus légère comme MySQL est largement suffisante. MySQL est un vrai concurrent à Oracle, il est aussi utilisé dans le cadre de projets critiques. Dans le meilleur des cas on peut penser qu'Oracle continuera le développement de MySQL en le limitant à une utilisation bas de gamme et essentiellement Web. Cette stratégie couperait les ailes de MySQL sans le tuer totalement. Nous sommes dubitatifs quant aux promesses d’Oracle, et ne voyons pas quel intérêt aurait Oracle à développer MySQL. A ce jour Oracle ne dit pas quels sont les plans de développement pour MySQL.

Chacun peut aider, en signant la pétition bien sûr, et aussi en aidant à la promotion de la campagne. Des bannières sont disponibles le site, qui délivre aussi quelques conseils pour participer plus activement.

Lire l'article qui a suscité cette réaction :

- MySQL : La "pétition Monty" gonfle, mais laisse la communauté dubitative

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close