Structuration de l’écosystème MariaDB : SkySQL fusionne avec Monty Program

Quelques jours après l’annonce de la nomination du conseil d’administration intérimaire de la MariaDB Foundation, censé plancher sur son modèle de gouvernance, SkySQL et Monty Program, les deux poumons de MariaDB et MySQL, ont décidé de fusionner. Créant, avec la fondation, l'écosystème autour de la base de données créée par Monty Widenius.

A gauche, Monty Widenius, à droite, Patrik Sallner, CEO de SkySQL

A gauche, Monty Widenius, à droite, Patrik Sallner, CEO de SkySQL

La mise en place de l’écosystème autour de la base de données Open Source MariaDB franchit une étape clé. SkySQL, spécialiste du support MySQL et MariaDB et éditeur de composants pour ces bases de données, a annoncé ce jour fusionner avec Monty Program, la société montée par Monty Widenius (fondateur de MySQL) et axée sur MariaDB, la base de données née dans ses mains expertes.

Evidemment, le parcours de ces deux sociétés est très étroitement lié. En 2010, lors de sa création, SkySQL était ainsi plus ou moins considéré comme le pendant service de Monty Program. Les deux sociétés souhaitaient à l’époque - tout comme aujourd’hui -  construire une alternative solide à MySQL, dont l’ouverture ainsi que la qualité des développements leur semblaient compromis une fois chez Oracle.

Monty Widenius avait également accompagné la création de SkySQL en annonçant sur son blog qu’une société de services tierce axée sur MySQL était alors en gestation. Et, plus pragmatiquement, en devenant actionnaire de ladite société.

Dans la continuité de la création de la MariaDB Foundation

Avec cette fusion, c’est un peu le clan MySQL qui se reforme, sous les traits de SkySQL - la nouvelle structure conservant ce nom de baptême. Il faut dire que depuis sa création, SkySQL avait su construire son modèle économique, se donnant une visibilité aujourd’hui plus forte que Monty Program. La société a ainsi mis en place son positionnement sur le marché en tant que société de services MySQL et MariaDB, gagnant de gros clients en France, comme De particuliers à Particuliers ou Pierre &  Vacances.

Elle s’est également forgée une image d’éditeur Open Source en développant des connecteurs C et Java pour MySQL, en se donnant une dimension Cloud avec le recrutement de David Douglas et le lancement de Cloud Data Suite. Sans oublier les levées de fonds et la nomination d’un cadre du secteur IT au poste de CEO. Ce même CEO, Patrik Sallner, prendra également la tête de SkySQL nouvelle génération.

Cette fusion, c’est également la suite de la mise en place de l’écosystème qui encadre MariaDB, et l’épisode qui suit l a création de la MariaDB Foundation, la fondation indépendante initiée par Monty Widenius qui sert à garantir la pérennité des développements de MariaDB. « On avait en tête d’avancer l’un à côté de l’autre, résume Patrik Sallner dans un entretien avec la rédaction, avec deux cultures bien différentes au début. » 

Mais, d’un côté, Monty Program devait absorber de nouveaux projets clés, comme l’intégration de MariaDB dans les distributions Linux (comme Fedora ou OpenSuse). « Il lui était difficile de gérer les interfaces commerciales », résume le CEO. SkySQL, de son côté, entamait un plan de recrutement de commerciaux. « Il s’agissait donc d’un bon moment pour fusionner. Avec un même historique, nous nous retrouvons dans la même maison », ajoute-t-il. D’autant que le créateur de MariaDB est aujourd’hui le CTO de la fondation.

De quoi largement l’occuper sans avoir à prendre en compte la dimension administrative de Monty Program. SkySQL sera ainsi le nouveau référent MariaDB. Son ambition, résume Patrik Sallner est donc de s’engager sur les développements de MariaDB et de mettre l’accent sur l’interopérabilité avec les autres plates-formes que la base est susceptible de côtoyer dans les SI d’entreprise -  NoSQL compris. Ce que nous avait d’ailleurs expliqué Monty Widenius lors de sa viste à Paris début avril.

Monty Widenius conservera par ailleurs un rôle de conseil technique dans cette nouvelle entité. Il y gérera notamment le « code review ». SkySQL qui, avec les 20 développeurs de Monty Program, passe à un effectif de 70 personnes, entend également être « un proche collaborateur » de la fondation, en tant que premier contributeur - « les équipes cœurs de MariaDB étant chez nous ». De quoi alors proposer un écosystème plus structuré pour aller attaquer les grandes entreprises.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close