iSCSI s'engouffre dans le sillage de la virtualisation

Même si elles n'ont représenté que 5 % des ventes de stockage au dernier trimestre 2007, les baies iSCSI ont contribué nettement à la croissance du marché. Si l'on en croit les chiffres d'IDC, les ventes de SAN iSCSI ont bondi de 77% au 4e trimestre 2007 tandis que le marché mondial du stockage sur disque ne progressait "que" de 7,6% .

Même si elles n'ont représenté que 5 % des ventes de stockage au dernier trimestre 2007, les baies iSCSI ont contribué nettement à la croissance du marché. Si l'on en croit les chiffres d'IDC, les ventes de SAN iSCSI ont bondi de 77% au 4e trimestre 2007 tandis que le marché mondial du stockage sur disque ne progressait "que" de 7,6% . Au total, ce sont pas moins de 1,645 Pétaoctets qui ont été achetés par les entreprises au cours des trois derniers mois de l'année (+56,3%) pour un montant global d'environ 7,5 milliards de dollars.

La croissance d'iSCSI est notamment tirée par l'adoption rapide des plates-formes de virtualisation, qui nécessitent l'utilisation de stockage en réseau pour leurs fonctions les plus avancées (notamment pour la migration dynamique d'une machine virtuelle d'un serveur à un autre, mais aussi pour les fonctions de disaster recovery). Des plates-formes comme Virtual Server (Microsoft) ou XenServer (Citrix) encouragent fortement à l'utilisation d'iSCSI, tandis que VMware permet l'utilisation indifférenciée de Fibre Channel et d'iSCSI.


iSCSI : plus simple et moins cher que Fibre Channel

L'intérêt d'iSCSI ? Il s'appuie sur Ethernet, une technologie réseau économique et bien maîtrisée par la plupart des entreprises, ce qui est loin d'être le cas de Fibre Channel. La mise en œuvre d'un serveur de stockage iSCSI est aussi moins coûteuse que celle d'un stockage Fibre Channel d'entrée de gamme. De toutes les technologies de stockage, iSCSI est donc celle qui progresse le plus rapidement dans les PME. Fibre Channel semble de son côté conserver la préférence des grands comptes qui ont, il est vrai, acquis une certaine expertise du protocole au cours des cinq dernières années. Reste que ces derniers lorgnent quand même vers iSCSI pour certaines applications jugées moins critiques que leurs applications patrimoniales.

Les annonces récentes d'éditeurs comme DataCore, l'adoption du protocole par Microsoft dans son Storage Server, le rachat d'EqualLogic par Dell ou les travaux menés par Sun pour faire de Solaris un parfait OS serveur iSCSI pour ses futurs serveurs de stockage ne devraient qu'amplifier l'adoption du protocole. Car avec 5 % du marché, iSCSI dispose d'une large marge de progression. A ce jour, le stockage SAN Fiber Channel pèse environ 54% des ventes mondiales, contre 20% pour les baies de disques en attachement direct et 15% pour les serveurs NAS.

Pour approfondir sur Architectures virtualisées

- ANNONCES GOOGLE

Close