Croissance du décisionnel en France sur fond de concentration

Le cap des 2 milliards d’euros de CA réalisé par les éditeurs d’outils décisionnels devrait être franchi en 2009, selon Pierre Audoin Consultants.

Le cap des 2 milliards d’euros de CA réalisé par les éditeurs d’outils décisionnels devrait être franchi en 2009, selon Pierre Audoin Consultants. Le cabinet d’études et de conseils estime cependant que – toujours croissant – ce segment du marché tend à s’assagir avec une progression moyenne attendue à 9% entre 2008 et 2011. Pour 2007, le marché a dépassé les 1,7 milliard d’euros, avec une croissance encore forte de 13%.
Mais l’essentiel de l’année n’est pas là. Selon PAC, « force est de constater que l’offre se concentre, et que l’intégration systématique de briques décisionnelles aux grands projets de système d’information a fini de convaincre les grands éditeurs que le développement d’une solution maison était trop long pour espérer se positionner durablement sur ce marché ». Résultat : « pas moins de cinq grands noms (Business Objects, Hyperion, Cognos, Cartesis et Outlooksoft) sont passés sous le giron de trois des principaux éditeurs du marché mondial des logiciels (SAP, Oracle et IBM) », la France y ayant perdu l’un de ses champions du logiciel.
A ces trois là s’ajoutent deux autres leaders sur le marché : Microsoft et SAS, dernier acteur indépendant. En dessous, PAC recense encore quelques spécialistes de moindre taille avec Information Builders, Microstrategy, Teradata et Informatica sur les ETL.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close