VMware View 5.1 améliore l’administration et la gestion du stockage, ainsi que le BYOD

VMware estime que la mobilité est désormais devenue tellement essentielle à la culture des travailleurs en entreprise que View 5.1, la bêta du projet Octopus et Horizon App Manager 1.5 concernent largement la fourniture des postes de travail virtuels et des applications sur les terminaux mobiles.

Les projets de BYOD - cette tendance consistant à permettre aux collaborateurs de l’entreprise de recourir à leurs propres terminaux dans le cadre professionnel - impliquent souvent des outils de virtualisation du poste de travail tels que View pour améliorer la sécurité des terminaux mobiles. Le VDI a ainsi permis au cabinet d’avocats Foley & Lardner LLP d’engager une politique de BYOD en toute sécurité : «avoir associé VDI et BYOD nous permet de fournir des postes de travail virtuels depuis notre propre Cloud privé; c’est un élégant modèle de sécurité,» explique Rick Varju, directeur de l’ingénierie et de l’exploitation IT du cabinet. «Bien sûr, le VDI ne répond pas à tous les risques liés à l’utilisation de terminaux mobiles dans l’entreprise, mais il répond déjà à beaucoup d’entre eux.» À ce jour, le cabinet a déployé 1 200 postes View auxquels les avocats se connectent depuis des iPad. Il prévoit de passer à View 5.1 dans les deux prochains mois pour profiter de quelques-unes de ses nouvelles fonctionnalités qui lui permettront de réduire ses coûts de stockage associés au VDI et de simplifier l’administration des postes virtuels.

View 5.1 améliore la gestion du stockage et l’administration 

Deux des nouvelles fonctions de View 5.1 sont déjà présentent dans VMware vSphere mais ont été adaptées au contexte du poste de travail virtuel. L’une d’entre elles est VMware vCenter Operations for View, un outil qui permet aux administrateurs de disposer d’informations sur les performances des postes de travail pour diagnostiquer les problèmes éventuels et assigner les ressources de manière appropriée. Cet outil pourrait s’avérer particulièrement utile : de nombreux utilisateurs du VDI utilisent des ensembles d’outils disparates pour leurs tâches d’administration. Varju, par exemple, utiliser un logiciel pour administrer les postes de travail et collecter des indicateurs de performances et, un autre, Microsoft Systems Center Configuration Manager, pour le déploiement de correctifs. «N’importe quel outil capable de rassembler tout cela serait utile,» explique-t-il.

L’autre fonction de vSphere portée dans View 5.1 est View Storage Accelerator. Il aide à prévenir les goulots d’étranglement et réduit les coûts de stockage en plaçant en cache des blocs d’images tout en chargeant les images des postes View pour éviter les surcharges d’accès aux ressources de stockage. Dans vSphere, cette fonction est appelée Content-Based Read Cache.

De fait, le stockage est l’un des défis classiques du VDI et «les améliorations qui permettent de réduire les besoins de stockage et d’améliorer les performances en entrées/sorties sont toujours les bienvenues,» relève Steve Brasen, analyste chez Enterprise Management Associates Inc., un cabinet d’analystes spécialisé dans l’IT et installé à Boulder, dans l’état du Colorado. View Storage Accelerator va aider à réduire «la quantité d’efforts que doivent fournir les administrateurs pour ajuster la configuration de leurs systèmes de stockage pour améliorer l’expérience utilisateur,» estime Brasen. 

View 5.1 intègre également View Composer Array Integration (VCAI), une nouvelle fonction qui s’appuie sur les capacités natives de clonage des baies de stockage pour alléger la charge sur celles-ci. Elle améliore le provisionning et les fonctions d’administration de View Composer. 

En outre, View Persona Management, disponible depuis View 5 en septembre dernier, touche désormais aux postes de travail physiques. Les responsables informatique peuvent désormais gérer toutes les données des utilisateurs - en environnements physiques et virtuels - de la même manière. Cela leur permet également de migrer aisément les données des utilisateurs depuis des PC conventionnels vers des machines virtuelles.

Autre nouveauté de View 5.1, une pile USB revue qui améliore le support des périphériques et l’intégration de l’authentification à deux facteurs sur serveur RADIUS. C’est susceptible d’éliminer les problèmes associés aux périphériques USB qui ont besoin de pilotes spécifiques, explique Vittorio Viarengo, Vice-Président de VMware en charge des solutions pour les utilisateurs finaux. Le support des périphériques USB était sensiblement limité avant View 4.6 mais il s’est progressivement amélioré, estime Varju.

Octopus et Horizon ajoutent la gestion des applications mobiles

Le projet Octopus, la version de VMware d’un Dropbox d’entreprise, est entré en phase bêta. Ce service de stockage en mode Cloud et de partage de fichiers permet aux collaborateurs de partager des données et de collaborer depuis n’importe quel terminal. Octopus permet également aux administrateurs IT de superviser l’utilisation du service et de définir des règles d’accès et de partage des données. Il peut être déployé en interne dans un environnement vSphere ou consommé via des fournisseurs de service. 

VMware n’a pas fourni de détail quant au mode de licence et à la tarification d’Octopus mais il est probablement qu’il soit intégré à une plateforme plus globale, estime Viarengo.

Enfin, VMware a lancé la version 1.5 d’Horizon Application Manager. Celle-ci est disponible pour les déploiements internes, afin de satisfaire aux demandes des administrations qui n’apprécient pas les services Cloud publics. Horizon permet aux équipes IT de proposer des applications en mode SaaS et des applications Windows à partir d’un portail unique, tout en définissant les règles de sécurité et d’accès aux applications. Les utilisateurs finaux accèdent à Horizon App Manager via un navigateur Web et y consultent son magasin applicatif. Les entreprises adeptes du BYOD sont intéressées par Horizon parce qu’il s’agit d’un espace centralisé qui supporte le SSO et permet de rendre les choses simples pour les utilisateurs finaux. Il supporte en outre l’authentification à deux facteurs, souligne Varju.

La tarification de View 5.1

View 5.1 devrait être disponible d’ici la fin du premier semestre, dans deux éditions différentes, au même prix que la version 5. VMware View 5.1 Enterprise Edition inclut vSphere 5 for desktops, vCenter Server 5 et View Manager 5. L’édition Enterprise sera proposée à 150 $ par connexion simultanée.

L’édition Premier de View 5.1 complète la suite avec View Client with Local Mode, ThinApp 4.6, View Composer et vShield Endpoint. Elle sera commercialisée 250 $ par connexion simultanée.

Adapté de l’anglais par la rédaction

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close