IBM voudrait licencier aux Etats-Unis pour embaucher en Inde

Début février, on apprenait qu’IBM proposait un reclassement dans un pays low cost à ses salariés nord américains remerciés.

Début février, on apprenait qu’IBM proposait un reclassement dans un pays low cost à ses salariés nord américains remerciés. Selon le Wall Street Journal, le géant de l’informatique va poursuivre, sinon accélérer, cette stratégie : IBM devrait ainsi supprimer 5 000 postes aux Etats-Unis – sur 115 000 -, transférant une bonne partie des fonctions correspondantes en Inde. Et le quotidien économique de préciser que 71 % des effectifs de Big Blue – sur un total de 400 000 - sont déjà hors des frontières américaines, contre 65 % en 2006.

La question est désormais de savoir si ces 5 000 suppressions de postes doivent venir s’ajouter aux 4 600 déjà discrètement réalisées depuis le début de l’année. Ce qui semble probable en regard des estimations du syndicat Alliance@IBM : ce dernier prévoit 16 000 licenciements chez IBM cette année. 

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close