20 000 emplois en moins pour l’industrie informatique américaine en décembre

Les mois passent et se ressemblent aux Etats-Unis où la récession prend une tournure dramatique en matière d’emploi.

Les mois passent et se ressemblent aux Etats-Unis où la récession prend une tournure dramatique en matière d’emploi. Et le secteur IT n’est pas épargné, loin de là. L’industrie informatique a ainsi perdu 20 000 emplois en un mois, selon le bilan publié par le Bureau of Labor Statistics américain. Soit 15% des postes supprimés pour l’ensemble des services aux entreprises (Professional and business services). Ils viennent s’ajouter aux 7 000 postes qui avaient été supprimés dans le secteur de la production de PC et d’appareils électroniques sur le seul mois de novembre 2008 et à ceux perdus – moins massivement – au cours des mois précédents.
Au total en décembre, 524 000 emplois ont disparu de l’économie américaine, portant le taux de chômage à 7,2%, son plus haut depuis janvier 1993. Aux Etats-Unis, en décembre, 11,1 millions d’actifs étaient donc sans travail. Sur l'ensemble de l'année 2008, les Etats-Unis ont perdu 2,6 millions de postes, ce qui n'était pas arrivé depuis 1945, selon le ministère. Au cours des quatre derniers mois, 1,9 million de postes ont été détruits.


Et ce n’est pas près de s’arrêter, semble-t-il. La période de publication des résultats trimestriels va bientôt débuter et nombre de sociétés cotées en bourse imaginent sans doute déjà contrecarrer de mauvaises nouvelles financières par l’annonce de plans drastiques de réduction de coûts. Rien que sur le secteur IT, les derniers jours ont été chargés en informations ou rumeurs sur de vastes plans de licenciements. Et si certains éléments devaient être avérés – notamment chez IBM et Microsoft –, les compteurs du ministère du Travail américain vont s’affoler dans les mois qui viennent. L’éditeur de Redmond supprimerait 9 000 à 15 000 postes, soit 10 à 15 % de ses effectifs, tandis que Big Blue travaillerait sur une réduction portant sur 16 000 postes dans le monde, soit 4 % de son effectif total.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close