Microsoft pourrait proposer un SQL Server complet pour ses services en ligne

Microsoft pourrait bien intégrer une version pleine puissance de SQL Server – son gestionnaire de bases de données – à ses services de Cloud Computing.

Microsoft pourrait bien intégrer une version pleine puissance de SQL Server – son gestionnaire de bases de données – à ses services de Cloud Computing. Initialement, l’éditeur prévoyait plutôt une version allégée, toujours à la recherche de son équilibre entre logiciels traditionnels et logiciels disponibles sous forme de services. Mais différentes interventions de cadres du groupe donnent à penser que l'éditeur aurait changé d’avis. Selon The Register, nombre de fonctionnalités avancées de SQL Server pourraient même intégrer SDS (SQL Data Services) avant la sortie d’Azure - l’infrastructure de cloud computing de Microsoft - dont la finalisation est prévue pour la prochaine édition de la conférence développeurs Professional Developers Conference, en novembre prochain. Annoncé au printemps dernier, le service SDS est en bêta; il offre des services en ligne à quelques partenaires choisis, notamment parmi des spécialistes du web.

Le changement de cap de Microsoft pourrait notamment s’expliquer par la pression d’Amazon qui propose déjà, sur son service EC2 (Elastic Computer Cloud, pour puissance de calcul pour le déploiement d’applications à la demande), la possibilité d’accueillir des serveurs Microsoft dont Windows Server 2003 et les bases de données SQL Server. Par ailleurs, ces derniers mois, tant Oracle, avec 11g, qu’IBM, ont facilité le portage de leurs propres bases sur le nuage.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close