Résultats : Atos Origin enregistre un fort ralentissement au 4ème trimestre

Atos-Origin publie des résultats très attendus après une année difficile marquée par une lutte sans merci entre des fonds activistes et son directoire, bataille qui s'est soldée par le départ de Phillipe Germond – patron sur pratiquement tout l’exercice – remplacé par Thierry Breton.

Atos-Origin publie des résultats très attendus après une année difficile marquée par une lutte sans merci entre des fonds activistes et son directoire, bataille qui s'est soldée par le départ de Phillipe Germond – patron sur pratiquement tout l’exercice – remplacé par Thierry Breton. Pour 2008 donc, la deuxième SSII française enregistre un chiffre d’affaires de 5,623 milliards d’euros en croissance de 5,5 % à périmètre et taux de change constants (mais en baisse de 4 % en valeur absolue, du fait de la vente de la filiale italienne et de l’activité Bourse d’AEMS). Surtout, le 4ème trimestre (T4) a vu un très net ralentissement, avec une croissance organique limitée à 3,6 % à 1,407 milliard d'euros.

[Sur le feuilleton Atos-Origin en 2008, lire notre dossier : Atos, un problème de fonds]

En terme d’activité, la branche « conseil » est la plus en difficulté, avec une baisse de 2,9 % du CA généré au 4ème trimestre, à 87 millions d’euros. Le Royaume-Uni et la zone Asie Pacifique ont progressé, l’Espagne et les Pays-Bas résistent mais "la France a été affectée par des conditions de marché plus difficiles", selon le communiqué de la SSII.

Le groupe se veut cependant rassurant estimant que « la part de chiffre d’affaires des activités récurrentes (infogérance et tierce maintenance applicative) a représenté 69 % du chiffre d’affaires total » et que « ces activités, en croissance de 7,4 % sur le dernier trimestre, ont réalisé une solide performance ».

Reste que si la branche "intégration de systèmes" connaît une croissance organique de 1,6 % à 565 millions d’euros au quatrième trimestre, elle est en fort ralentissement au regard d’une progression de 6,8 % sur les neuf premiers mois de l’année. Sur l’exercice annuel, Atos-Origin affirme que le taux d’utilisation de ses consultants a atteint 79 %. Pour la France, « le chiffre d’affaires a été de 680 millions d’euros, en croissance de 4,1%, au-dessus de la croissance de 2 % réalisée en 2007 ».

Au final, seule la branche"infogérance" ne subit pas de ralentissement en fin d'année avec une croissance de 6 % au T4 – à 755 millions d’euros - contre 6,4 % sur l’exercice dans son ensemble. Selon Atos Origin, « toutes les zones géographiques ont contribué à cette performance à l’exception de la zone Allemagne Europe centrale, qui a connu une légère baisse de son chiffre d’affaires en infogérance d’infrastructures. Atos Worldline a réalisé une bonne performance avec + 9,1 % de croissance organique, dont une croissance à deux chiffres en France ».

La semaine prochaine, la SSII réunira une assemblée générale durant laquelle sera présenté le projet de gouvernance de Thierry Breton et surtout son plan de redressement, tout entier dédié à l’amélioration de la marge. Les résultats complets seront publiés le 18 février.

Pour approfondir sur Infogérance d’exploitation

- ANNONCES GOOGLE

Close