Un nouveau président pour l'autorité de régulation des télécoms

Paul Champsaur, l'actuel président de l'Arcep, l'autorité de régulation des communications électroniques et postales (ex Autorité de régulation des télécoms et héritière de feu la Direction générale des Postes et Télécommunications) quittera ses fonctions le 1er janvier.

jean claude malletPaul Champsaur, l'actuel président de l'Arcep, l'autorité de régulation des communications électroniques et postales (ex Autorité de régulation des télécoms et héritière de feu la Direction générale des Postes et Télécommunications) quittera ses fonctions le 1er janvier. Il devrait être remplacé à la tête de l'Autorité par Jean-Claude Mallet, conseiller d'Etat et ancien secrétaire général de la défense nationale. Jean-Claude Mallet a récemment présidé la commission du Livre blanc sur la défense et travaillait encore récemment au suivi de la loi de programmation militaire.

A la tête de l'Arcep, Jean-Claude Mallet devra notamment régler le dossier de la fibre optique, où Free fait bande à part face à France Télécom, SFR et Numéricable, et s'attaquer au chantier de la 4e licence de téléphonie mobile à laquelle aspire Iliad, la maison mère de Free. Il sera intéressant de voir si ses positions seront aussi favorables au trublion des télécoms que l'ont été celles de son prédecesseur.

Notons que l'Arcep accueillera aussi un autre membre le 1er janvier en la personne de Daniel-Georges Courtois, nommé en remplacement de Gabrielle Gauthey, dont le mandat prend fin le 31 décembre. Sur les sept membres que compte le collège de l'Arcep, il ne restera ainsi plus qu'une femme, Joëlle Toledano, par ailleurs professeur à Supelec.

Pour approfondir sur Haut débit Accès Internet

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close