Demain, Free sera le quatrième opérateur mobile

Sauf grosse surprise, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) devrait accorder vendredi matin à Free la quatrième licence mobile.

Sauf grosse surprise, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) devrait accorder vendredi matin à Free la quatrième licence mobile. C'est en effet demain que l'Arcep doit rendre le résultat de son appel à candidateurs pour cette licence 3G, auquel seul Iliad (maison mère de Free) a participé. Rappelons qu'après les défections de Virgin Mobile et Numéricable, le second FAI français reste seul en lice pour débourser les 240 millions d'euros de la quatrième licence (avec un spectre de fréquences réduit par rapport aux opérateurs en place toutefois).

Furieux de voir débouler un nouveau concurrent, présenté comme le hérault du "low cost", le triumvirat en place, Orange, SFR et Bouygues, a déposé des recours à Bruxelles pour contester le prix réduit de la quatrième licence (ils ont eux payé plus de 600 millions d'euros pour leur licence). Sans toutefois ralentir le dossier à l'Arcep. Malgré les déclarations de Nicolas Sarkozy en septembre, déclarations hostiles à Free, Jean-Ludovic Silicani, le président de l'Arcep, affirme n'avoir subi aucune pression de l'exécutif.

Les trois opérateurs ont jusqu'à la mi-2011 pour se préparer à l'arrivée de leur agressif concurrent. Free a en effet expliqué avoir besoin de 18 mois, après attribution de sa licence, pour lancer ses premières offres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close