Fujitsu-Siemens va licencier 12% de ses salariés allemands

Cela n'aura pas trainé : Quelques jours après l'annonce de son acquisition par Fujitsu, Fujitsu Siemens a annoncé le licenciement de 700 de ses 6000 salariés allemands - soit environ 12% de ses effectifs- , dont 600 sur les des sites d'Augsburg et Sömmerda.

Cela n'aura pas trainé : Quelques jours après l'annonce de son acquisition par Fujitsu, Fujitsu Siemens a annoncé le licenciement de 700 de ses 6000 salariés allemands - soit environ 12% de ses effectifs- , dont 600 sur les des sites d'Augsburg et Sömmerda. Les suppressions d'emplois ne concernent toutefois pas les ouvriers des chaînes de production. Dans un communiqué annonçant les licenciements, la firme met en avant  le recul de Fujitsu-Siemens sur le marché des PC grand public et la nécessité de maintenir la compétitivité de l'entreprise sur un marché où les prix sont de plus en plus serrés.
Une autre raison inavouée pourrait être aussi la remise en ordre de l'activité PC grand public, avant sa session à un autre constructeur (Lenovo est fréquemment cité parmi les candidats au rachat). Fujitsu ne fait en effet guère de mystère de son désintérêt pour le marché grand public.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close