Amazon ajoute la diffusion de contenu à ses services cloud

Amazon ajoute une flèche à son carquois de services d’infrastructure cloud computing avec CloudFront, service de diffusion de contenu (content delivery) proposé en complément de S3, sa solution de stockage en ligne.

Amazon ajoute une flèche à son carquois de services d’infrastructure cloud computing avec CloudFront, service de diffusion de contenu (content delivery) proposé en complément de S3, sa solution de stockage en ligne. Le service est notamment destiné aux utilisations gourmandes en bande passante et en optimisation de flux et reposera sur l’architecture d’Amazon, mais surtout sur ses différents sites d’hébergement (huit aux Etats-Unis, quatre en Europe et deux en Asie).

Au niveau des tarifs, le calcul – selon le principe « à la demande » - sera basé sur le nombre de requêtes, ainsi que sur le poids des données transférées. Pour l’Europe, le prix s’établit à 0,17 $/Go mensuel pour les premiers 10 To puis à 0,12 $ pour les 40 To suivants, puis 0,10 $ pour les 100 To suivants et 0,09 au-delà de 150 To. Somme à laquelle il faut ajouter 0,012 $ pour 10 000 requêtes GET.

Après EC2 pour la puissance de calcul, S3 pour le stockage, SQS et enfin Simple DB (base de données), Amazon accroît donc encore son portefeuille et s’impose comme le prestataire de services d’infrastructure en ligne le plus en avance. D’autant que le cyber-libraire se fait remarquer par son œcuménisme en terme de support de plate-forme puisque Linux aussi bien que Windows et – côté SGBD – Oracle ou MySQL sont supportés.

[Tout savoir sur l’offre et la stratégie Cloud Computing d’Amazon dans notre dossier consacré à l’informatique en nuage]

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close