Fusion HP-EDS : General Motors "mal à l'aise"

Suite à la fusion entre HP et EDS, General Motors (GM) confiera près d'un tiers de son budget annuel IT (15 milliards de dollars tout de même) au nouveau mastodonte.

Suite à la fusion entre HP et EDS, General Motors (GM) confiera près d'un tiers de son budget annuel IT (15 milliards de dollars tout de même) au nouveau mastodonte. Et  le géant de l'automobile se pose des questions, comme l'a expliqué à Bloomberg Ralph Szygenda, le DSI de GM. Le dirigeant explique que la fusion des deux prestataires a mis sa société "mal à l'aise. La question est : est-ce que je n'ai pas trop d'oeufs dans le même panier. Les lois de l'économie m'indiquent que j'ai besoin de plus de diversité."

Le DSI a toutefois précisé ne pas avoir de plan dans l'immédiat pour évaluer d'autres prestataires. HP n'en a pas senti la menace, indiquant par la voix d'un dirigeant d'EDS "comprendre les interrogations de GM et travailler avec lui à leur résolution".

Rappelons que les liens entre EDS et GM sont très anciens. En 1984, le groupe automobile avait même acheté la SSII pour prendre en charge son informatique interne, avant de rendre son indépendance au prestataire en 1996. GM reste aujourd'hui l'un des principaux clients de la société rachetée en mai dernier par HP.

Pour approfondir sur Optimisation des coûts

- ANNONCES GOOGLE

Close