Bourse : IBM ne suffit pas à relancer les valeurs IT

Malgré la bonne rentabilité d'IBM, qui a préféré anticiper l'annonce des chiffres de son troisième trimestre pour rassurer les investisseurs, les valeurs technologiques restent à la peine outre Atlantique.

Malgré la bonne rentabilité d'IBM, qui a préféré anticiper l'annonce des chiffres de son troisième trimestre pour rassurer les investisseurs, les valeurs technologiques restent à la peine outre Atlantique. Après avoir progressé à l'ouverture, le titre Big Blue perdait 0,6 % à 17 h 30 heure de Paris. Google, de son côté, perdait à la même heure près de 1 % dans un Nasdaq en léger recul. Les marchés épargnaient par contre Apple (+ 0,5 %) et Microsoft (+ 1,7 %) qui doivent publier leurs résultats trimestriels dans quelques jours.

A Paris, alors que les SSII ont bénéficié pendant une bonne partie de la journée de l'annonce surprise d'IBM, elles ont abandonné tout le terrain regagné dans l'heure qui a précédé la clôture du marché parisien. Symbole de ce phénomène : Capgemini, qui a perdu plus de 20 % de sa valeur ces derniers jours suite à un avis des analystes de JPMorgan. Le titre gagnait près de 6 % à la mi-journée, avant de s'écrouler et de finir la journée presque à l'équilibre (+ 0,1 %). Sur ces derniers jours, Sopra reste la valeur la plus solide parmi les grandes SSII hexagonales, avec un recul de 7 % environ sur les cinq derniers jours d'ouverture des marchés.

Pour approfondir sur SSII

Close