Ares en redressement judiciaire se déleste de deux entités

Ares a à peine eu le temps de finaliser les cessions de ses principales activités infrastructures avant d'être contraint de se déclarer en cessation de paiement. désormais en redressement judiciaire, la société dispose de six mois pour finaliser le plan de continuation de ses activités services.

Le feuilleton Ares se poursuit et tourne à la tragédie pour les salariés du groupe qui vient de se déclarer en cessation de paiements et a été placé en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce d'Evry, avec période d'observation de six mois.

Dans un communiqué, la société confirme qu'elle a finalisé la cession de ses activités infrastructures le vendredi 18 juillet 2008 et que ces activités ont été transférées à leurs repreneurs le 21 juillet 2008. SCC reprend ainsi les activités de vente d’infrastructures sur la région Ile de France et leurs 125 salariés. Cheops Technology s'empare quant à lui des activités dans les régions Centre, Est, Méditerranée, Languedoc, Lorraine, Nord, Normandie, Ouest et Rhônes-Alpes/Auvergne. Cette cession concerne 237 salariés.

Deux administrateurs judiciaires ont été nommés suite au placement en redressement judiciaire et la direction travaille sur un plan de continuation pour son pôle services, un pôle qui regroupe près de 1 300 salariés et réalise un CA d'environ 100 M€. En attendant, Ares va poursuivre ces cessions. CIS Aquitaine Valley devrait sauf surprise reprendre les activités infrastructures d'Ares dans la région Sud-Ouest tandis qu'Econocom lorgne sur les activités financement. Le sort des activités mobilité/réseaux convergents et de la filiale Adequat (vente et intégration d'infrastructures dans le monde IBM), acquise en début d'année, n'est en revanche pas encore réglé.

Il y a quelques jours, la SSII avait présenté des résultats financiers catastrophiques pour le compte de son exercice fiscal 2008, clos le 31 mars dernier. Arès affiche un CA en recul de 82,6 M€ à 329,1 M€ et un résultat opérationnel négatif de 22 M€, contre -13,3 M€ l'année précédente. Le résultat net s'établit quant à lui à -28,9 M€ contre -12 M€ l'an passé.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close