GFI : bénéfice en hausse, mais la marge se tasse

Après avoir communiqué son volume d'affaires début août, GFI annonce son bénéfice net sur les six premiers mois de l'année.

Après avoir communiqué son volume d'affaires début août, GFI annonce son bénéfice net sur les six premiers mois de l'année. Il s'élève à 10,5 millions d'euros, en hausse de près de 8 % sur un an. Par contre, la marge opérationnelle retombe à 6 %, contre 6,3 % un an plus tôt.

Dans le même temps, la SSII, qui emploie près de 9 700 personnes, annonce le rachat de Bell Solutions d'Affaires, une filiale de Bell Canada. Cet éditeur de PGI pour le secteur public et privé (24 millions d'euros de CA en année pleine) vient renforcer le groupe dans un pays où il s'était déjà porté acquéreur d'un autre éditeur, Accovia. Ce dernier est lui spécialisé dans les progiciels dédiés au tourisme.

Sur le premier semestre 2008, GFI a dégagé un chiffre d'affaires de 377,9 millions, en hausse de 13,8 %. Mais la croissance organique n'est que de 3,2 %, du fait du recul des activités à l'international (- 3,6 %). Un tassement dû aux difficultés rencontrées par la SSII en Espagne, en Europe du Nord et surtout en Italie.

Le groupe maintient les objectifs de son plan 2010 : un milliard d'euros de chiffre d'affaires et une rentabilité au-delà de 9 %. Sans toutefois donner beaucoup d'indications sur ses perspectives pour la fin d'année 2008, Jacques Tordjman, le Pdg, se contentant d'indiquer être confiant dans "la capacité du groupe à poursuivre sa croissance et à améliorer son résultat opérationnel au second semestre 2008".

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close