Des pirates diffusent un message anti-géorgien infesté

La cyber-guerre se poursuit contre la Géorgie, cette fois victime de spammeurs dont l’activité monte en puissance.

La cyber-guerre se poursuit contre la Géorgie, cette fois victime de spammeurs dont l’activité monte en puissance. Selon le Spam Data Mine de l’université d’Alabama – un centre de recherche et d’audit sur l’activité du Web et les cyber-attaques – les pourriels anti-Mikheil Saakashvili, le président de l’Etat caucasien, représentent désormais 5 % des spams.

Utilisant de fausses informations estampillées BBC, les courriers en cause donnent accès – en cas de clic - à des serveurs programmés pour infester les PC des utilisateurs. Selon le Spam Data Mine, seulement quatre des 36 anti-virus testés par les équipes du centre peuvent actuellement traiter le problème.

Les spammeurs – non identifiés – cherchent visiblement à constituer un réseau de machines zombies qui – lorsqu’elles seront activées par les pirates – pourraient servir à attaquer les ordinateurs du gouvernement géorgien, même si leurs intentions ne sont pour l’instant pas vraiment claires.

Déjà, la semaine passée, des sites institutionnels géorgiens avaient été la cible d’attaques en déni de services alors même que le pays est en guerre contre son voisin russe.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close