Telenor condamné à verser 2,8 milliards de dollars de réparation en Russie

Telenor paie cher ses investissements en Russie.

Telenor paie cher ses investissements en Russie. Détenteur de près de 30 % du capital de Vimpelcom, deuxième opérateur mobile local, l’opérateur norvégien vient d’écoper d’une condamnation monstre de 2,8 milliards de dollars à verser à son "partenaire" russe. Un actionnaire ultra minoritaire (0,002 % du capital) de Vimpelcom avait en effet porté plainte contre Telenor, accusé d’avoir freiné le rachat – finalement effectif en novembre 2005 – d’un opérateur ukrainien.

Telenor estimait alors que la cible était surcotée. Mal lui en a pris puisque la Cour de Khanty-Mansiysk, en Sibérie, a validé la thèse du petit actionnaire. Telenor devrait faire appel. Pour mémoire, le principal opérateur norvégien fait parti des cibles de rachat potentielles pour France Télécom, qui affirmait en avril dernier par l’intermédiaire de Gervais Pellissier, son directeur financier, avoir des velléités d’expansion dans les pays du nord de l’Europe.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close