Evénement : SAP veut séduire les startup françaises avec Hana

Avec Hana SAP est décidé à séduire les start-up. Un programme leur est désormais dédié, une centaine d’entre elles pourraient le rallier cette année dont une dizaine de française, pour qui l’éditeur organise un événement début septembre. L’occasion de se constituer un écosystème pour l’avenir et de pousser Hana notamment au cœur du Big Data.

Fort des premiers succès d’Hana, sa base In Memory fournie sous forme d’appliance dédiée, SAP a décidé de faire de sa technologie phare une véritable plate-forme de développement. C’est tout le sens du programme SAP Start-up Focus, qui a pour vocation de créer un écosystème de start-up utilisatrices d’Hana. Après avoir organisé un premier événement à Palo Alto, Kaustav Mitra, Global Program Lead, en charge de ce nouveau programme de l’éditeur, s’attaque à l’Europe et plus précisément à la France, où Paris accueillera le 6 septembre le SAP Paris Startup Forum. Une destination évidente selon lui car « SAP a prédetecté une forte densité de start-up très intéressantes en France, notamment autour des sujets du Big Data ». L’événement d’une journée permettra la présentation d’une trentaine de projets dont une dizaine devrait être finalement retenue. Kaustav Mitra, revient avec nous en exclusivité sur les enjeux et les objectifs du SAP Startup Forum

LeMagIT : Que propose exactement SAP aux startup à travers ce nouveau programme ?

Kaustav Mitra : Nous proposons d’accélérer leur développement en leur permettant d’accéder à Hana, notre appliance in-memory, mais également au support associé à notre plateforme. La 1ère année est totalement gratuite. Nous souhaitons également profiter de l’expérience de ces jeunes entreprises innovantes pour apprendre. Nous les accompagnons d’ailleurs au-delà de la technologie en proposant également un support marketing car c’est un facteur clé de la promotion de l’innovation et d’accès au marché. A Paris, les start-up qui seront primées et deviendront affiliées pourront être présentes sur le SAPPhire européen qui se tiendra cette année encore mi-novembre à Madrid. Enfin, nous avons la possibilité de financer certains projets au travers du Fond dédié aux start-up au sein de SAP Ventures. Un fond doté de 155 millions de dollars.

Comment se passe l’accès à Hana pour les start-up sélectionnées ?

Kaustav Mitra : A terme, l’accès à Hana se fera selon trois voies : en mode in premise avec une appliance dédiée proposée au sein même de l’entreprise, comme avec nombre de nos clients habituels. A l’heure actuelle, aux Etats-Unis où le programme est déjà en route, c’est d'ailleur le choix privilégié par la plupart des start-up. Mais à compter du 4ème trimestre 2012 nous proposerons également un module qui pourra s’intégrer au datacenter de nos partenaires si c’est leur choix. Enfin, l’an prochain, nous envisageons la mise en place d’un accès en mode PaaS (Platform as a service). Mais sur ce dernier point nous en sommes encore au stade de la discussion avec nos partenaires, particulièrement Microsoft avec Azure et Amazon. De gros hébergeurs pourraient également devenir nos partenaires sur ce troisième volet. Mais nous ne souhaitons pas proposer un Paas en direct pour mieux nous concentrer sur l’innovation autour d’Hana et moins sur des problématiques de gestion d’infrastructures qui ne sont pas au cœur de notre métier.

Comment une jeune entreprise peut-elle accéder au programme ?

Kaustav Mitra : L’éligibilité est liée à l’utilisation d’Hana bien sûr et à la dimension innovante de la start up. Viennent ensuite des critères plus classiques. Les start up que nous visons sont très jeune mais ont déjà un produit et sont souvent confrontées à un problème de gestion des données en masse et en temps réel. Elles ont besoin de plus de réactivité et de puissance pour rendre leur application et leurs services – notamment dans l’Analytics - plus performants et c’est ce qu’offre Hana, bâtie autour d’une technologie in-memory. Au-delà du big data nous avons aussi dans notre programme américain une société qui propose un service de sécurité en temps réel sur des chek point d’aéroport. La contrainte en termes de temps réels sur des données complexes est très forte et ne peut être adressée avec une base de données classique. Le temps réel et le big data sont vraiment les deux domaines sur lesquels Hana peut être un accélérateur très important.

Comment se passe l’accès à Hana pour les start-up sélectionnées ?

Kaustav Mitra : A terme, l’accès à Hana se fera à terme selon trois voies : en mode in premise avec une appliance dédiée proposée au sein même de l’entreprise, comme avec nombre de nos clients habituels. A l’heure actuelle, aux Etats-Unis où le programme est déjà en route, c’est le choix privilégié par la plupart des start-up. Mais à compter du 4ème trimestre 2012 nous proposerons également un module qui pourra s’intégrer au datacenter de nos partenaires si c’est leur choix. Enfin, l’an prochain, nous envisageons la mise en place d’un accès en mode PaaS (Platform as a service). Mais sur ce dernier point nous en sommes encore au stade de la discussion avec nos partenaires, particulièrement Microsoft avec Azure et Amazon. De gros hébergeurs pourraient également devenir nos partenaires sur ce troisième volet. Mais nous ne souhaitons pas proposer un Paas en direct pour mieux nous concentrer sur l’innovation autour d’Hana et moins sur des problématiques de gestion d’infrastructures qui ne sont pas au cœur de notre métier.

Le SAP Start-up Forum existe donc depuis cette année. Quelles sont les objectifs fixés par le groupe en termes d’alliances ?

Kaustav Mitra : Nous visons les 100 start-up « Hana » en 2012 dont 10% pour la France. Pour Paris nous avons pré-détecté de 60 à 70 start up avant d’entrer en discussion avec une trentaine d’entres elles pour l’événement. Nous espérons donc, suite à ce processus, en avoir une dizaine éligible à notre programme. Mais nous ne nous fixons aucune limite !

En savoir plus sur le site de l’événement

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close