Chômage : l’informatique résiste difficilement à la crue

Le nombre de demandeurs d’emploi continue de progresser dans l’Hexagone… et l’informatique résiste avec quelques centaines de chômeurs de moins en avril par rapport à mars. Reste que sur un an la rechute est brutale après un premier semestre 2011 positif. Et les fondamentaux sont plutôt mauvais avec des recrutements qui se tassent et une création de postes à long terme moindre qu’anticipée il y a quelques années.

Le secteur informatique résiste un peu mieux que d’autres sur le front du chômage mais la situation demeure cependant compliquée avec plus de 5% de la profession sans emploi, soit 25 400 informaticiens recensés en avril 2012 par la Dares, en charge de la statistique au ministère du travail. Sur 2012 on note une légère amélioration mais extrêmement lente et dans tous les cas très loin des tendances enregistrées sur le front des petites annonces ou le secteur continu d’être considéré en croissance quoique moins porteur ces derniers temps. Surtout, sur un an, et alors même que les choses s’amélioraient début 2011, le nombre de demandeurs d’emploi à progresser de 5,4% et même de 8,5% depuis juin 2011.

Et ce ne sont pas les chiffres prospectifs publiés récemment par la Dares – qui prévoit un ralentissement des créations de postes dans les métiers IT (informatique et télécoms) entre 2010 et 2020 – qui vont apporter des perspectives réjouissantes. D’autant que la fonction informatique est l’une de celles qui est la moins touchée par les départs à la retraite. Le Munci, association d’informaticien qui suit particulièrement les chiffres de l’emploi du secteur, estime ainsi sur son site que « en raison de ce faible nombre de départs à la retraite dans nos métiers, le nombre total de postes à pourvoir dans l’informatique et les télécoms entre 2010 et 2020 est donc estimé à 154 000 par la DARES, ce qui place les métiers IT seulement à la 16eme place des créations d’emplois sur les 20 familles de métiers étudiées par la DARES ».

Côté Apec, on observe également un tassement ces derniers mois. Si la fonction informatique demeure très présente dans les annonces de cadres (26% du total publié en avril) elle connait une croissance de +32%, inférieure au taux moyen de 40% sur cette période. L’association pour l’emploi des cadres note d’ailleurs une progression particulièrement faible du volume des offres en Informatique de gestion, à +10%. Une donnée inquiétante, ce type de postes représentant près du tiers du volume proposé. Au total sur avril l’Apec recense 14 233 annonces de recrutement (+12% sur un mois) dont :

Direction informatique (2,5%)

Exploitation, maintenance informatique (6,2%)

Informatique de gestion (31,5%)

Informatique industrielle (12,4%)

Informatique web, sites et portails internet (15,4%)

Maîtrise d’ouvrage et fonctionnel (10,2%)

Système, réseaux, données (21,6%)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close