Middleware : IBM domine un marché qui progresse de 10% en 2011

Serveurs d’applications, BPM social, Cloud... le middleware poursuit sa progression en 2011, estime Gartner, alors que les entreprises sont à la recherche de solutions IT qui optimisent au maximum leurs processus. IBM domine encore le marché.

La recherche de l’efficacité de l’IT, provoquée par un contexte économique défavorable, a poussé les entreprises à investir dans les applications d’infrastructure et dans les couches middleware en 2011, nous apprend Gartner dans son dernier baromètre sur le marché mondial de l’AIM (Application Infrastructure and Middleware, dans le langage du cabinet). L’année dernière, ce segment de marché a ainsi enregistré une croissance de 9,9% pour atteindre 19,3 milliards de dollars, contre 17,6 milliards de dollars en 2010.

Sur ce segment, le cloud semble être l'un des principaux moteurs, notamment chez les éditeurs de Paas, nous explique Gartner, même si la transition du on-premise vers les nuages publics ou hybrides devrait encore demander un peu plus de temps. Gartner reconnait toutefois que le Cloud Computing a fortement progressé sur ce créneau. La demande de plateformes hybrides est bien réelle, note encore le cabinet d’analystes qui lui prédit une croissance rapide sur les deux à quatre ans à venir.

En 2011, le segment des serveurs d’applications, dopé par les éditeurs de Paas, souligne Gartner, a enregistré une croissance à deux chiffres, tandis que les solutions de gouvernance SOA se portent bien. Le cabinet note également une progression des solutions de BPM (Business Progress Management) à un rythme soutenu, alors que l’offre de gestion des processus métier glisse vers des composantes sociales et collaboratives. A l’image d’IBM et de son offre Business Process Manager, Operations Decision Management ou encore Tibbr de Tibco (pour n’en citer que certains).

Gartner souligne par ailleurs que cette nécessité de restreindre les coûts a provoqué une poussée des spécialistes sur les segments du messaging à très faible latence, du CEP (Complex Event Processing) ou encore du Data Grid In-Memory.

Sur ce marché, IBM sort encore nettement du lot, et confirme sa place de n°1 du secteur. En 2011, Big Blue domine l’AIM avec 32,1% de parts de marché pour des revenus de 6,2 milliards de dollars. IBM se paie le luxe d’enregistrer le taux de croissance la plus élevé du secteur, avec une hausse de 12,4% en un an. Derrière, Oracle, même s’il se plait à revendiquer la 1ere place sur le segment des serveurs d’applications, se classe en seconde position avec 16,8% du marché AIM, pour 3,2 milliards de dollars (en hausse de 8,5%).

Les outils de Microsoft ont également été préférés à ceux de Software AG ou de Tibco en 2011. L’éditeur de Redmond, avec un chiffre d’affaires de 977,5 millions de dollars, se positionne loin devant ces deux pure-players, en dépit de leur influx sur la période. Microsoft affiche d’ailleurs une croissance à deux chiffres (+11,7%) pour 5% du marché (une position inchangée en un an). La croissance de 7,6% de Software AG, pour des revenus de 646,7 millions de dollars, lui permet de s’accaparer 3,3% du marché, devant Tibco qui, avec sa croissance à deux chiffres (+11%), vient talonner l’Allemand. Le spécialiste du BPM et du CEP prend 2,9% du marché en 2011 pour un chiffre d’affaires de 555 millions de dollars.

capgartner

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close