Cet article fait partie de notre guide: Dossier Stockage : La révolution Flash

Start-up Tour 2012 : Avere poursuit dans la voie de l'accélération des NAS

Fondé par Ronald Bianchini, l'ex-créateur de Spinnaker Networks, Avere Systems s'est imposé parmi les spécialistes de l'accélération de NAS avec ses appliances FXT. La version 3.0 de son OS lui permet de doper encore ses performances, mais surtout d'ajouter d'intéressantes fonctions d'administration et de gestion du stockage.

Avere Systems ne se satisfait plus du seul rôle d’accélérateur de NAS. Avec la version 3.0 de sa plate-forme, la société fondée à Pittsburgh par Ronald Bianchini (le cofondateur de Spinnaker Networks, aujourd’hui au cœur de la technologie cluster de NetApp) s’attaque au marché du NAS avec une architecture originale que la firme baptise Edge Filer.

Lors d’une présentation durant l’IT Press Tour 2012, un événement réunissant une dizaine de journalistes européens dans la Silicon Valley, Bianchini a expliqué que la plate-forme AOS 3.0 intégrait l’ensemble des fonctionnalités que la firme voulait à l’origine intégrer à ses boîtiers. Jusqu’alors les appliances FXT d’Avere se contentaient de servir d’étage de cache à haute performance pour les baies NAS de constructeurs comme NetApp et EMC. Désormais, elles incluent un moteur NAS complet qui termine l’ensemble des transactions localement avant de répliquer éventuellement le contenu vers des baies NAS de second niveau et qui embarque aussi des fonctions de global Namespace. Celles-ci permettent à un administrateur de stockage d’utiliser les appliances FXT comme le point de fédération ( et de réorganisation) pour l’ensemble des espaces de nomage de ses multiples baies NAS.

avere2

L'architecture NAS telle que vue par Avere Systems

FlashMove et FlashMirror

Ces nouvelles capacités de terminaison NAS et de Global Namespace ont permis à Avere d’ajouter de nouvelles fonctionnalités avancées dans AOS 3.0 et notamment deux fonctions baptisées FlashMove et FlashMirror. FlashMove permet à une entreprise de déplacer de façon transparente des arborescences de fichiers contenues dans une baie NAS “frontée” par une appliance Avere à une autre baie NAS. FlashMove fonctionne aussi bien dans le cas de baies NAS situées dans le même datacenter qu’avec des baies NAS situées dans des datacenters distants. FlashMove permet à une entreprise de migrer des données actives entre deux baies, par exemple dans le cas du décommissionnement d’une baie de stockage. Cette fonction permet aussi à un administrateur de gérer au mieux les espaces de stockage disponibles sur ses différents NAS.

 flashmirror web blog diagram2
Le principe de FlashMirror tel que présenté
par Avere Systems

FlashMirror est plus sophistiquée, puisqu’elle permet de répliquer en temps réel des données vers plusieurs baies NAS “frontées” par des appliances Avere. Les appliances du constructeur pilotent la synchronisation entre les baies et veillent à l’intégrité des données. Elles agissent en quelque sorte comme un point de virtualisation qui permet la réplication en live de contenus entre deux baies de stockage NAS homogènes ou hétérogènes (cette seconde capacité étant sans doute la plus intéressante).

Avere reste concentré sur les performances

Si Ron Bianchini met l’accent sur les nouveautés de la version 3.0, il rappelle toutefois que le principal bénéfice des appliances FXT d’Avere reste leur exceptionnel niveau de performance, lié à l’usage de stockage Flash et à l’optimisation des transactions NAS.

Dans un récent test au benchmark Specsfs, Avere a ainsi réussi à afficher un score de 1,56 million d’IOPS avec une latence inférieure à 1 ms pour un prix de 2,50 $ par IOPS, le tout avec seulement 752 disques (fournis par des appliances ZFS en back-end des appliances Avere) et une emprise total (NAS et appliance Avere incluses) de 104 U Rack. À titre de comparaison, le plus rapide des systèmes NetApp, un cluster de 24 nœuds FAS 6240 atteint des performances similaires avec 436 U Rack, 1 728 disques et un coût de 5,10 $ par IOPS, tandis qu’un cluster Isilon S200 a besoin de 140 nœuds, 3 360 disques et 288 U Rack pour le même résultat (à un coût de 10,70 $ par IOPS).

Pour Bianchini, c’est la preuve que l’architecture retenue par Avere, qui consiste à placer des contrôleurs NAS dopés à la Flash au plus près des serveurs et de confier à des serveurs NAS de second rang le stockage “final” des données est la bonne. Et cela permet aussi de tirer le meilleur des deux mondes et d'optimiser les coûts. Comme le note Bianchini, le fait de disposer d'appliances Avere en bordure, permet de réduire sensiblement le coûts des serveurs NAS en back-end en n'achetant que des disques capacitifs en lieu et place de disques SAS rapides coûteux.

avere

Ronald Bianchini, présentant le récent test SpecSFS réalisé par Avere

Comme l’explique Bianchini, Avere entend se concentrer sur la performance plutôt que se transformer en serveur NAS complet avec des fonctions d'entreprises avancées (snapshots, compression, déduplication, backup…). Des fonctions qu'il préfère déléguer aux baies NAS qu’il accélère. Pourquoi un tel choix ? Bianchini évoque son expérience passée chez Spinnaker et rappelle que le développement de fonctions d’entreprises avancées est un processus long et coûteux qui consomme aussi des ressources (financières et humaines), au détriment d’autres fonctions que la firme juge utile.

Prudent, il rappelle que l’on ne dit jamais jamais, mais on comprend qu’il y a d’autres priorités chez Avere que de développer des fonctions de snapshot. D’autant que pour la firme, ses appliances ne sont pas utiles que dans le monde du NAS à haute performances. Elles sont aussi parfaitement adaptées aux besoins des environnements virtualisés (serveurs ou VDI), des environnements dans lesquels leur faible latence, leur niveau élevé d’IOPS et leurs débits font merveille, selon le CEO. Et Bianchini de rappeler au passage que dans ces environnements, le fait que la performance augmente linéairement avec le nombre de noeuds Avere déployés (les appliances fonctionnent en cluster) est particulièrement adapté aux besoins d’elasticité des environnements de type cloud.

AOS 3.0 sera disponible dans le courant du mois d’avril et sera proposée gratuitement aux clients existants sous contrat de maintenance. Les fonctions FlashMove et FlashMirror requièrent des licences séparées qui ajoutent environ 15 % chacune au coût des appliances.

A lire aussi sur LeMagIT :

SNW 2011 : Avere étend son offre de boîtiers d'accélération NAS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close