MWC 2012 : le NFC creuse son trou

Promesse technologique depuis des années, le NFC (Near Field Communication) fut l’une des tendances fortes du salon. Une évolution normale dans une ville passant doucement mais surement vers le sans-contact.

NFC. Trois petites lettres omniprésentes sur les stands du Mobile World Congress. La tendance esquissée depuis quelques années, et bien lancée l’an dernier à Cartes & Identification, se confirme ici : 2012 sera l’année du NFC. Comment ça ? Tout d’abord parce que tous les constructeurs présents proposent des modèles de smartphones NFC, qu’ils soient sous Android, Windows Phone ou Blackberry. Le stand de NXP, le fondeur spécialisé dans les modules NFC, ne montrait d’ailleurs pas moins de 16 modèles à venir avec des fonctions NFC natives, là où il y a seulement deux ans les combinés compatibles se comptaient sur les doigts de la main.

img 0704

Quand le NFC remplace le Bluetooth dans ICS

Côté services, l’offre aussi s’est étoffée. Outre les classiques propositions autour du paiement mobile, souvent liées à des systèmes de fidélisation et de couponing, on voit de plus en plus de solutions innovantes. Démarrage de véhicules de location avec des téléphones NFC chez NXP, ou distributeur automatique associant le M2M (machine to machine) au NFC pour proposer des réductions immédiates au client ayant « liké » la page Facebook du revendeur, chez Accenture par exemple. Google, outre son fameux Google Wallet, présentait dans son hall dédié Android Beam, une des fonctionnalités d’Ice Cream Sandwich (ICS) les plus étonnantes. En effet avec ce système, deux porteurs de téléphones NFC sous ICS peuvent s’échanger des informations d’un téléphone à l’autre (une carte ou une vidéo YouTube arrêtée au moment précis de l’action lors des démonstrations) simplement en les rapprochant. Et si l’un des deux téléphones n’a pas l’application voulue ? Android Beam pointe alors vers le bon lien sur l’Android Market pour en proposer le téléchargement.

Barcelone sans contact

Cet engouement pour le NFC va même plus loin que sur les stands de la Fira de Barcelone. En effet, après Sitges, la Caixa, l’une des principales banques espagnoles, passe peu à peu l’ensemble de Barcelone en sans-contact, en équipant l’ensemble des commerçants (de la grande enseigne au commerce traditionnel de quartier) et en changeant tous ses distributeurs de billets en ville. Telefonica, l’opérateur téléphonique de la Caixa à Sitges est également de la partie pour l’aspect NFC de la couverture de Barcelone. L’autre grande banque espagnole Santander a déployé auprès de ses 6000 employés madrilènes des téléphones Blackberry NFC pour tester le portefeuille mobile qu’elle a développé avec Orange. Peu à peu, suivant les remontées des utilisateurs, la banque étendra son offre à d’autres modèles de téléphones et à ses clients, d’abord madrilènes puis dans l’ensemble du pays.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close