Marché des serveurs : la pénurie des disques durs ralentit la croissance 2011

Les intempéries en Thaïlande et la pénurie de disques durs ont fait chuter les ventes de serveurs au quatrième trimestre, provoquant un fléchissement de la croissance sur l’année. HP reste le n°1 du secteur en volume. En valeur, c’est IBM.

«Des résultats mitigés». C’est ainsi que Gartner qualifie les derniers chiffres du marché mondial des serveurs. En 2011, ce segment a certes enregistré une croissance de 7,9% en valeur, à 52,8 milliards de dollars, ainsi que de 7% en volume. Mais il reste toutefois plombé par un quatrième trimestre déstabilisé, frappé par l’incapacité des constructeurs à satisfaire la demande en composants. «La pénurie de disques durs provoquée par les inondations en Thaïlande en octobre 2011 a engendré des problèmes d’approvisionnement et de nombreux fournisseurs n’ont pas pu satisfaire la demande sur les dernières semaines de 2011», souligne Jeffrey Hewitt, vice président du cabinet l’analyste. Sur la période, les revenus ont ainsi fléchi de quelque 5,4% en valeur à 13,9 milliards de dollars, pour une hausse limitée à 4,5% en volume (pour s’établir à plus de 2,5 millions d’unités écoulées). Une tendance qui par ailleurs devrait se poursuivre sur les premiers mois de 2012, commente Jeffrey Hewitt pour qui «l’impact négatif de cette pénurie de disques durs devrait se poursuivre au premier trimestre 2012 ».
Sur les trois derniers mois 2011, Dell est le seul à tirer son épingle du jeu, au détriment de HP et IBM. Le Texan, 3e du marché en valeur, enregistre une croissance de 7,3% de ses revenus, alors que HP, 2e, perd 16% et IBM, qui occupe la tête du marché au T4 (en valeur) 10,2%. En volume, Dell se classe second, derrière HP, avec une progression de 11,2%.


Au quatrième trimestre, la zone EMEA, avec une baisse de 4,6% des revenus (4,1 milliards de dollars) et 0,8 % des ventes, subit les remous de l’Europe de l’ouest, constate le Gartner. Sur la période, cette région enregistre une baisse de 8% des revenus serveurs alors que les zones Afrique, Moyen-Orient et Europe de l’Est sont à la hausse.


IBM vend moins, mais gagne plus

Sur l’année, la croissance du marché a notamment été tirée par les x86, très implantés dans les grands data centers, surtout en Amérique du nord, commente Gartner. Le cabinet ajoute que «2011 est une année qui a vu la croissance du marché des serveurs tirée par les méga data centers ainsi que par l’explosion des terminaux clients, comme les smartphones et les tablettes», sous entendant la connexion de ces appareils aux services Cloud notamment. Gartner met également en avant la contribution des serveurs nus et des lames à la croissance du segment x86, avec une hausse de 14,5% en valeur et 4,2% en volume, pour la seconde catégorie. Sur ce segment des lames, HP reste le n°1 avec 44% des ventes, contre 21% pour IBM, 9,3% pour Dell et 8% pour Cisco.


Si en valeur IBM est placé à la première des vendeurs de serveurs toute catégorie avec 16,1 milliards de dollars (30,5% de parts de marché, +6,9%), en volume, Big Blue n’occupe plus que la 3e position avec 1,16 millions d’unités écoulées. HP, quant à lui, occupe la 2e place du marché en valeur à 15,3 milliards de dollars (29% de parts de marché, -0,1%), mais c’est le constructeur qui est parvenu à écouler le plus de machines (2,8 millions d’unités, + 0,2%) en 2011. Dell, 3e du marché en valeur (7,7 milliards de dollars, +7,7 ), occupe la seconde place en volume - devant IBM donc - avec 2,1 millions de serveurs commercialisés.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close