Avec Canopy, Atos veut se faire le pilote du Cloud des entreprises avec EMC

Atos a annoncé la création de Canopy, une entité co-financée avec EMC et VMware qui entend devenir le guichet unique du Cloud pour les entreprises. Au catalogue : un magasin d’applications métiers, un Paas, une offre de Cloud privé et bien sûr une offre de conseil et d’accompagnement.

Atos accélère dans le Cloud. La SSII de Thierry Breton, portée sur le Cloud depuis deux ans, présente Canopy, une société opérée depuis l’Europe par Atos qui en sera le principal actionnaire, et sera entièrement dédiée au Cloud Computing, a souligné le Pdg lors d’une conférence de presse.

La SSII n’entend pas faire cavalier seul dans cette entreprise. Atos s’est adjoint les services d’EMC et de VMware, qui, outre le fait d’apporter un socle technologique aux offres Cloud Canopy, sont également co-investisseurs. Thierry Breton indique que les accords entre les partenaires devraient être finalisés au deuxième trimestre 2012. Le capital de Canopy serait fixé «à plusieurs dizaines de millions d’euros».

Curieusement, ce lancement d’envergure de Canopy et de l’offensive Cloud d’Atos interviennent au moment où la SSII tente de s’ouvrir les portes du Cloud tricolore Andromède suite à la défection de Dassault Systèmes.  Un projet qui, rappelons le, doit donner une réplique  française, sinon européenne, à l’omniprésence d’acteurs américains sur le marché. D’un côté, Orange associé à Thalès, d’un autre Dassault Systèmes à SFR.  
Atos, avec Canopy, choisit EMC et VMware, deux cadres du secteur américain. Aucune mention du projet Andromède n’a toutefois été faite. Toutefois, la SSII, qui nommera elle-même le directeur générale de Canopy, tient presque à rassurer : «basé en Europe, Canopy proposera des offres Cloud à partir d'infrastructures dédiées de manière à assurer la protection et la sécurité des données de ses clients, dans le respect de toutes les exigences règlementaires applicables.’

Si pour l’heure, Canopy se jouera à trois, Thierry Breton ainsi que Joe Tucci, le patron d’EMC (également présent lors de la conférence de presse), n’excluent pas l’entrée «d’un ou deux partenaires, si nous pensons que cela contribuera au développement de la société».

Une porte d’entrée unique

Atos et ses partenaires entendent faire de Canopy un guichet unique Cloud pour les entreprises et les administrations. Une «one-stop shop», comme l’indique le patron d’Atos «où les clients trouvent ce qu’ils veulent, avec un mode de comptabilité clair».

Canopy trouve ses racines en 2010, date à laquelle Atos a annoncé son projet Sphere, qui proposait notamment une gamme de services couvrant l’optimisation d’infrastructure, la migration des données et des applications vers le Cloud, ainsi que une offre de stockage on demand (également avec EMC). «Avec Canopy, résume Thierry Breton, on a l’intention d’aller plus loin et de développer une offre de bout en bout pour les entreprises et les gouvernements.»

Dans le détail, l’offre de Canopy se compose de quatre piliers : une offre de conseil et d’accompagnement qui apportera le support au client «dès le premier jour de leur projet», insiste Thierry Breton, pointant du doigt l’expertise d’Atos. Canopy donnera également accès à un magasin d’applications, qui s’inspire des Appstores, mais proposera un catalogues d’applications métiers liées à des marchés verticaux. On remarque des applications liées à la messagerie d’entreprise, à la fabrication industrielle (comme le PLM),  au Big Data, au secteur de la santé, au secteur public, à la gestion de contenu (ECM) et à l’ERP et au CRM. Les domaines de la santé, de l’industrie, de l’automobile et les services publiques sont couverts. Atos indique que cette plate-forme est également ouverte aux ISV.

Canopy proposera également un Paas qui s’adossera aux technologies d'EMC et de VMware (notamment son framework). Il fournira, selon Atos, un environnement ouvert de développement Java, de déploiement et de test. Enfin, la dernière brique sera celle d’un Cloud privé, qui fournira des possibilités d’orchestration cloud public / privé et «permettra aux clients de disposer immédiatement de solutions Cloud préconfigurées et standardisées, sur site ou hébergées», note Atos.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close