HP promeut Bill Veghte au poste de directeur de la stratégie du groupe

A sa casquette de patron de la division logicielle d'HP, Veghte ajoute désormais celle de directeur de la stratégie. Sa mission sera de définir une stratégie cohérente pour l'ensemble des divisions du groupe.

Bill Veghte acquiert de nouveaux
galons avec sa promotion au poste
de directeur de la stratégie d'HP.

Bill Veghte, l'ancien vice-président de Microsoft embauché par HP pour piloter sa division logicielle, vient d'être promu au rang de directeur de la stratégie (Chief Strategy Officer) de HP par Meg Whitman, la CEO du groupe informatique californien.

Veghte, qui a notamment travaillé chez Microsoft sur les lancements de Windows 98, Windows Server 2008 et Windows 7, a aussi eu à piloter la division Office de l'éditeur. Il avait rejoint HP a printemps 2010 (peu avant la conférence Software Universe de Washington, où LeMagIT l'avait rencontré), pour piloter la croissance de la division logicielle d'HP alors en pleine réorganisation après plusieurs acquisitions clés comme celles de Mercury.

Après l'acquisition d'Autonomy et de son bouillant patron, Mike Lynch, nombre d'analystes s'étaient interrogés sur l'avenir de Veghte à la tête du logiciel d'HP, d'autant que la performance opérationnelle de la division est en recul. La marge opérationnelle en 2011 est ainsi passée à 21,7% contre 28,7% en 2010 et 27,5% en 2009. Finalement, il est non seulement confirmé à son poste, mais promu au rang de CSO. Rappelons qu'HP avait un CTO en la personne de Shane Robison, mais que ce dernier a quitté HP en fin d'année.

Reste désormais à savoir quelle pourra être l'influence de Veghte sur les autres grands responsables de divisions, comme Todd Bradley (PC), Dave Donatelli (stockage et serveurs d'entreprises),  Vyomesh Joshi (Impression), ou John Visentin (Services), ou sur les nouvelles étoiles montantes d'HP comme Zorawar Biri Singh, le patron des services de cloud public de la firme. En effet, ces derniers décidaient jusqu'alors de façon quasi autonome de leur stratégie. Un cloisonnement que certains analystes pointaient du doigt pour évoquer la simplicité d'une vente à la découpe des différentes entité du groupe. En tentant de bâtir une stratégie cohérente à l'échelle du groupe, c'est peut-être aussi cette tentation que Meg Whitman entend briser...

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close