Cet article fait partie de notre guide: Tout savoir sur les infrastructures convergées

HP mise sur ses Converged Systems pour simplifier la virtualisation

LeMagIT revient sur l'annonce par HP de ses systèmes virtualisés Converged Systems et fait le point avec Bill Veghte, le patron de la division entreprise du constructeur.

HP a profité en décembre de son salon Discover pour dévoiler une nouvelle ligne de serveurs convergés, la famille Converged Systems, une nouvelle ligne de systèmes dont l’objectif est de simplifier et d’accélérer le déploiement d’architectures virtualisées dans les entreprises.

Ce n’est pas la première incursion d’HP dans le monde des serveurs convergés. Avec sa ligne CloudSystem (déclinée en versions Foundation, Entreprise et Matrix), HP propose déjà depuis plusieurs années une famille de système préconfigurés, incluant serveurs, stockage et réseau. Mais ces systèmes sont conçus pour permettre des déploiements simples d’infrastructures cloud et sont en conséquence, accompagnés de couches d’administration et d’automatisation spécifique (notamment basées sur Cloud OS, la distribution OpenStack d’HP ou sur CloudSystem Matrix, en plus de VMware ou Hyper-V).

Des systèmes optimisés pour le déploiement de machines virtuelles

L’approche Converged Systems est à la fois plus ciblée et moins ambitieuse. Il s’agit pour HP de délivrer des configurations pré-assemblées, préconfigurées et prêtes à l’emploi pour la virtualisation. La promesse est de pouvoir passer commande d’un système complet en moins de 24 heures et d’être livré en moins de trois semaines avec une configuration prête à démarrer. HP affirme que ses Converged Systems seront jusqu’à 2 fois plus rapides que les solutions concurrentes de VCE et 25 % moins chères (une comparaison à prendre avec des pincettes, HP ayant choisi des systèmes loin d’être idéalement configurés pour sa comparaison).

Selon le constructeur les deux systèmes proposés, les Converged Systems 300 et 700 pourront accueillir de 50 à 1 000 VM selon les configurations. Les premiers s’appuient sur des serveurs racks DL 380p G8 équipés de disques SAS virtualisés avec la solution de stockage SAN HP StoreVirtual (ex-lefthand) tandis que les Converged Systems 700 s’appuient sur des châssis lames c7000 reliés en attachement SAN direct à une baie 3Par StoreServer 7200. Les prix débutent aux environs de 100 000 €.

Notons qu’HP a profité du lancement des CloudSystems pour emprunter à Dell et IBM, certains concepts comme la notion d’App Maps, des « templates » qui permettent de déployer de façon optimisée des applications comme Exchange, SharePoint ou SQL Server en quelques clics. Une version spécifique du Converged Sytem 300 sera d’ailleurs préconfigurée avec Vertica.

 

Trois questions à : Bill Veghte, Vice-Président exécutif de la division entreprise d'HP

Bill Veghte est vice-président exécutif et directeur général de la division entreprises d'HP

LeMagIT : Vous proposez à vos clients CloudSystem depuis quelque temps déjà. Quelle est la différence avec les Converged systems que vous annoncez ?

Bill Veghte : Ce que nos clients nous disent est qu’ils doivent être plus efficaces dans leurs déploiements de la virtualisation. C’est pourquoi les Converged Systems 300 et 700 ont été conçus.

Pour Converged Systems la mission est de fournir la façon la plus efficace de délivrer des machines virtuelles. Il s’agit de fournir l’infrastructure la plus efficace pour les VM, point barre. CloudSystem est différent : son objectif  est de fournir une solution de cloud privé clés en main, ce qui est très différent…

 

LeMagIT : Et qui implique une couche logicielle de provisioning, d’automatisation et un portail de self-service par exemple…

Bill Veghte : Comme Tom – Tom Joyce, le VP en charge de converged systems chez HP, N.D.L.R. -  l’a indiqué, la plupart des composants utilisés par Converged systems peuvent être utilisés par CloudSystem. Pour CloudSystem, la valeur est dans le logiciel. Certains n’utilisent même pas d’hyperviseur et utilisent la solution pour provisionner des machines physiques (« straight to the metal »). Les Converged Systems quant à eux sont optimisés pour fournir des VM que ce soit avec VMware ESX, Hyper-V, XenServer ou KVM. (…) On parle depuis des mois avec nos partenaires et la réponse face à converged systems a été fantastique. Chez nos clients, la mission de ces systèmes sera de faire notamment face à VCE.

 

LeMagIT : Vos business serveurs et stockage sont-ils appelés à converger à terme et si oui cela n’aura-t-il pas un impact détestable sur vos marges ?

Bill Veghte : Mon expérience est qu’il ne faut pas aller contre l’innovation sous peine de perdre. En tant que businessman, les marges que Cisco et EMC arrivent à dériver de leurs activités réseaux et stockage sont ridicules. Ces marges ne peuvent persister. J’ai l’intention de fournir à mes clients une plus grande valeur ajoutée et plus d’innovation en leur permettant de traiter leur infrastructure comme un pool de ressources. Et si j’y parviens, cela veut dire moins de coûts, plus d’agilité et plus de flexibilité pour les clients. Si vous prenez l’exemple de 3Par, on ne fait pas progresser une ligne de produit de 47 % sans avoir une proposition de valeur forte.

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close