HP : Veghte nouveau patron cloud et entreprise

HP a annoncé la nomination de Bill Veghte à la tête de la division Entreprise du groupe en remplacement de Dave Donatelli. L'occasion de concentrer sous une même tête les activités Entreprises et Cloud du groupe.

«La bonne personne au bon poste et au bon moment.» C’est par ces mots que Meg Whitman, président et CEO de HP, a présenté la nomination de Bill Veghte à la tête de la division Entreprise du groupe (HP Entreprise Group). Une nomination qui marque une étape clé dans la réorganisation du groupe souhaitée par Whitman lors de son arrivée à la tête de HP.

Bill Veghte, c’est un peu le cadre montant chez HP. Dans le cadre du changement de gouvernance mis en place par la Pdg, cet ancien vice président de Microsoft avait rejoint HP en 2010 pour diriger la division logicielle du groupe, avant de se voir confier en janvier 2012 un poste clé, celui de directeur de la stratégie. Une fonction de courte durée : en mai 2012, Meg Whitman le nomme au poste de COO (directeur général), lui donnant ainsi un rôle de pilotage à ses côtés.  Un poste qu’il aura alors tenu 15 mois, avant de se voir attribuer la tête de la division Entreprise, ce jour. HP précise par ailleurs ne pas avoir l’intention de recruter un successeur à Veghte à ce poste.

En plaçant un spécialiste du logiciel à la tête de sa division qui génère environ 40% de ses profits opérationnels, comme il l’indique lui-même dans une vidéo postée sur le site de HP, Meg Whitman compte ré-orchestrer une activité sur laquelle elle compte s’appuyer pour relancer le groupe. «Alors que le hardware est désormais davantage standardisé, les solutions qui font la différence se distinguent de plus en plus par la couche logicielle qui pilote le hardware. C’est vrai pour les environnements cloud et traditionnels», explique la Pdg dans un communiqué.

Unifier le portefeuille cloud dans la division Entreprise

Mais cette nomination est également accompagnée d’une restructuration des activités. Ou plutôt d’un alignement. Outre la direction des solutions entreprises, le poste confié à Veghte comprend également «le développement coordonné» des activités cloud et de son portefeuille de solutions. Jusqu’alors, les actifs cloud de HP étaient éclatés, tant d’un point de vue technologique que dans l’organisation (Cloud Systems, HP ainsi que des services). «Puisque HP Entreprise Group fournit l’infrastructure de base pour toutes les offres de clouds de HP [serveur, stockage, réseau, NDLR], l’alignement de ces deux portefeuilles sous la direction d’une unique personne va améliorer la mise sur le marché des solutions Converged Cloud de HP», indique le groupe.  «L’offre Entreprise et le cloud sont le coeur de la croissance et du leadership de HP pour les années à venir», raconte-t-il d’ailleurs.

Logiquement, Dave Donatelli, qui dirigeait jusqu’alors la division Entreprise, n'est plus la bonne personne au bon poste... Du fait de la nomination de Veghte il se voit confier la charge d’identifier les acquisitions capables de faire évoluer l’offre technologique du groupe, notamment dans les domaines des serveurs, des réseaux et du stockage. A ce titre, il travaillera en collaboration avec certains investisseurs, rapporte HP.

Même s'il n'a pas démérité, Dave Donatelli paie d'une certaine façon pour la mauvaise santé des comptes de la division Entreprise de HP. Au troisième trimestre 2013 - les résultats viennent d’être publiés -, ses revenus ont reculé de 9% par rapport à la même période en 2012. Aucune activité, à l’exception de celle liée aux réseaux qui reste stable, n’a progressé. Les activités liées aux servers x86 (ISS ou Industry Standard Server) reculent de 11% à 2,8 Md$. La baisse est de 7 % pour les Services technologiques (2,1 Md$), de 10% pour le stockage (833 M$) et de 26% pour la division serveurs critiques (BCS ou Business Critical Systems) en charge de la commercialisation des systèmes Unix du groupe. 

BCS qui réalisait entre 900M et 1 Md $ de chiffre d'affaires trimestriel en 2008 n'a enregistré que 284 M$ de revenus au dernier trimestre. La dernière baisse n'a, il est vrai rien de surprenant : Business Critical Systems n’a pas connu la croissance depuis maintenant 10 trimestres. A la décharge de Donatelli et de Martin Fink (l'ex patron de BCS, aujourd'hui CTO et patron des HP Labs), la trahison d'Oracle en 2011 n'a rien arrangé à un paysage déjà bien sombre pour HP sur le marche Unix.

 

On peut mettre au crédit de Dave Donatelli, la rationalisation de l'activité stockage du groupe. Cet ancien patron du stockage chez EMC est parvenu a remettre de l'ordre dans le portefeuille stockage du groupe et l'a aussi doté d'un nouveau fleuron en menant à bien le rachat de 3PAR - ce qu'HP souligne dans son communiqué. Cela n'a certes pas suffit à remettre l'activité stockage sur le chemin de la croissance - elle est à la baisse depuis 5 trimestres -, mais l'offre stockage d'HP n'a aujourd'hui pas à rougir face à ses concurrentes. 

Il est en revanche un secteur où le passage de Dave Donatelli aura été marqué par l'échec, celui des serveurs x86. Alors que Dell accumule les succès, notamment sur le marché des serveurs pour datacenters de très grande taille, HP a tardé à s'intéresser à ce marché, qui  représente désormais une part significative des ventes mondiales de serveurs avec l'explosion du cloud et de l'hébergement. Une erreur reconnue d'ailleurs dès l'an passé par Meg Whitman lors de HP Discover et qui se traduit dans les chiffres : depuis huit trimestres, l'activité serveurs x86 d'HP perd du terrain et voit son chiffre d'affaires reculer. Gageons que la relance de cette activité sera l'une des missions clés de Veghte.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close