Forum itSMF : mature, Itil fait le plein

Après les doutes exprimés en 2007, la grand messe annuelle d'Itil a montré une forme de maturité des entreprises par rapport au référentiel de la production informatique. Sa mise en place dans les organisations ne semble pas devoir être freiné par les coupes budgétaires.

"Record battu", s'est enthousiasmé Rémy Berthou, DSI Voyageurs de la SNCF et président de l'itSMF France, à l'issue de la 6ème conférence annuelle de l'association de promotion du référentiel de bonnes pratiques Itil. Hier, dans le centre de conférence de Disneyland Paris (Marne-la-Vallée), l'association a réuni 1 250 personnes autour d'un programme faisant la part belle aux retours d'expérience des utilisateurs et d'un village de partenaires réunissant un grand nombre d'éditeurs et de SSII spécialisés dans la production informatique.

En 2008, l'association regroupe 2 600 adhérents issus de 500 entreprises. "Ces chiffres nous placent parmi les tous premiers chapitres internationaux de l'itSMF", a remarqué Rémy Berthou. L'organisation présente internationalement possède des représentations (baptisées chapitres) dans de nombreux pays. "Mais itSMF France compte toujours 50 % de fournisseurs de technologies. Dans les 2 ans, mon objectif est de passer à deux-tiers d'utilisateurs", a repris le président.

"Des projets concrets"

La santé de l'événement annuel montre l'engouement de la France pour ce référentiel de bonnes pratiques, inventé dans les années 80 par l'administration Thatcher. Dans l'Hexagone, les certifications à Itil ont augmenté de 28 % en 2008, à comparer à une moyenne mondiale de 25 %. Il y aurait aujourd'hui 6 500 professionnels certifiés dans notre pays. Un engouement que la crise actuelle ne semble pas remettre en cause. Sur son stand, l'éditeur FrontRange, qui propose notamment des outils de gestion des services, témoigne par exemple des nombreux contacts encourageants engrangés lors de la journée. "Les gens viennent sur le stand avec des projets concrets. Beaucoup d'entreprises sont en train de reconsidérer leur outillage", explique-t-on chez l'éditeur.

Moins de doutes qu'en 2007

Un responsable de la production du secteur financier, qui témoigne pourtant de la vigueur des arbitrages budgétaires dans sa DSI, explique de son côté que les investissements sur Itil ont été maintenus. Et qu'il a même obtenu des licences supplémentaires pour son outil de gestion des services. Bref, après un crû 2007, où certains utilisateurs exprimaient leurs doutes face à une démarche longue et parfois mal vécue par les utilisateurs et face à une version 3 d'Itil vue comme une remise en cause de leurs investissements, l'édition 2008 du Forum itSMF montre un retour d'une certaine forme d'optimisme par rapport au référentiel.

L'implication des PME

Autre phénomène marquant, l'arrivée d'organisations de taille moyenne, alors que jusqu'alors le référentiel semblait confiné aux grands comptes. Les témoignages de la Mairie de Bordeaux, ou d'entreprises comme le groupe Bel (agro-alimentaire), Allianz Global Investors (gestion d'actifs) ou Ansaldo (industrie) étaient là pour appuyer cette évolution, saluée par Rémy Berthou. "Depuis un an, une personne à temps plein est affectée sur ce projet. Et une trentaine de personnes ont reçu une certification Foundation", explique par exemple Jean-François Huet, DSI de Ansaldo témoignant du niveau d'implication de sa société dans la mise en place du référentiel. La DSI d'Ansaldo compte environ 50 personnes.

Enfin, côté grands comptes, les témoignages, notamment ceux de La Poste ou de Michelin, montrent la constitution de politiques de qualité pour les systèmes d'information, basées sur l'imbrication de référentiels. Témoignant en plénière, Yves Barthelet, directeur de la qualité IT de Michelin, a détaillé le plan mondial de l'industriel en la matière (Simplified quality approach for SI), basé sur Itil mais aussi CMMI (pour les développements) et Cobit (pour la gouvernance). "Un responsable de la garantie de la qualité est nommé dans chaque entité, a-t-il expliqué. Il doit veiller au respect du système qualité". A La Poste, vainqueur d'un des Trophées remis hier par l'itSMF - trophées récompensant les meilleurs démarches Itil -, le référentiel de la production est notamment associé à eSCM, un autre référentiel permettant d'encadrer des contrats de prestations.

Pour approfondir sur Gouvernance et qualité (Itil)

- ANNONCES GOOGLE

Close