Stockage : FCoE enthousiasme les constructeurs, reste à convaincre les utilisateurs

Le protocole Fibre Channel over Ethernet devrait être ratifié au tout début du second trimestre 2009. Sans attendre la standardisation, les grands du stockage multiplient pourtant les annonces autour du protocole. S'il préserve l'essentiel des caractéristiques du FC, FCoE n'apporte toutefois que peu d'avantages. L'occasion pour certains grands comptes de réviser leur stratégie de stockage ?

snwA l'occasion du salon Storage Networking World de Francfort, qui se tenait cette semaine, le buzz autour du protocole Fibre Channel over Ethernet (FCoE) était palpable. Emulex et Cisco ont fait le point sur la technologie, tandis que NetApp confirmait la disponibilité de baies natives FCoE. LSI, HP et IBM avaient également confirmé leur soutien à la technologie lors d'un précédent événement et validé leurs solutions à l'occasion d'un PlugFest – une réunion lors de laquelle chaque constructeur présent teste l'interopérabilité de ses équipements avec ceux des autres participants.

Les supports les plus bruyants à FCoE étaient sans surprise Cisco et Emulex, deux constructeurs qui ont un intérêt bien compris au décollage de la norme. Cisco a largement échoué dans sa tentative de se développer sur le marché du Fibre Channel, et la fusion Brocade-McData a encore compliqué sa position sur le marché. Pour le géant des réseaux, la promotion de FCoE est un moyen de faire basculer certains clients vers l'Ethernet tout en préservant la compatibilité avec la base installée FC. Avec ses commutateurs Nexus, Cisco est le premier à proposer des commutateurs implémentant le standard (toujours en phase de ratification). Disposant du soutien d'EMC et NetApp, qui ont qualifié ses équipements, il espère que FCoE lui permettra de regagner du terrain dans le monde du stockage.

Emulex, comme Qlogic, a lui aussi intérêt à s'impliquer sur le FCoE. Aucune évolution de Fibre Channel n'est en effet prévue au-delà du FC 16 Gbit/s (toujours à l'étude) et l'industrie semble avoir tranché pour FCoE après cette limite (FCoE, aujourd'hui en 10Gbit Ethernet, fonctionnera aussi en 40 et 100 GBit/s). Investir dès maintenant dans FCoE revient donc pour Emulex à tenter de préserver son expertise FC et ses parts de marché face à des protocoles concurrents comme iSCSI, mais aussi face à une éventuelle montée en puissance des protocoles NAS (comme NFS).

To FCoE or not to FCoE ?

Pour les utilisateurs, la migration vers FCoE demandera quelques efforts, notamment l'introduction de nouveaux commutateurs "Data Center Ethernet" dans la "fabrique", le réseau Fibre Channel. Mais elle devrait préserver l'essentiel des investissements, notamment en formation et en compétences. Ce que les fournisseurs se gardent en revanche de dire, c'est qu'elle préservera aussi la complexité inhérente à FC, notamment en matière de configuration et d'administration. Le fait que ce protocole ne soit qu'encapsulé dans Ethernet obligera les administrateurs de stockage à maintenir une administration FC qui viendra s'ajouter à celle du réseau Ethernet. Dans ce contexte, les bénéfices supposés d'une architecture de réseau convergée devront être étudiés de près. 

Si certains basculeront sans aucune doute vers FCoE, notamment parce qu'ils ont déjà investi lourdement dans Fibre Channel, d'autres pourraient profiter de la transition technologique pour s'interroger sur l'évolution de leurs architectures de stockage. Par exemple, à l'heure où les serveurs deviennent des machines virtuelles – et donc de simples fichiers -, certains pourraient réorienter une partie de leurs investissements stockage vers le NAS et vers des protocoles comme NFS 4.x pour simplifier la gestion de leurs environnements de stockage. D'autres pourraient aussi réétudier l'intérêt d'iSCSI comme protocole de stockage en réseau, surtout en ces périodes où les budgets ont tendance à être revus à la baisse. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close